Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > CULTURE > La Kabylie célèbre Yennayer

La Kabylie célèbre Yennayer

jeudi 11 janvier 2007, par Bilal

En Kabylie comme un peu partout en Algérie, la population célébrera le premier jour de l’an berbère qui coincidera avec le 12 janvier.

La Kabylie célèbre le nouvel An amazigh. Depuis les temps immémoriaux, le peuple algérien célèbre, chaque année et chacun à sa manière et ses possibilités, cet événement ancestral. Même s’il y a quelques années, la célébration de ce rite est limitée aux régions berbérophones notamment la Kabylie, aujourd’hui avec la prise de conscience des populations, l’événement est marqué à travers tout le territoire national, notamment dans les grandes villes telles que Oran, Constantine, Annaba et bien d’autres encore moins importantes.

Deux points communs subsistent toujours à travers les différentes célébrations : le premier, très symbolique et surtout profondément affectif, consiste à saisir l’événement pour la première coiffure des petits garçons entourés joyeusement pour la circonstance de tous les membres de la famille, dans une ambiance de fête. Le second point aussi important tient au partage du repas du soir “ Imensi n’Yannayer”. Une tradition que l’on retrouve en Kabylie mais aussi ailleurs en Algérie.

La veille, parents, cousins, voisins et amis, dans une grande communion dont le but est de préserver les liens fraternels et de solidarité, d’une part ou pour se réconcilier en profitant de la circonstance d’autre part. C’est ainsi que tout le monde entoure un grand couscous traditionnel à l’huile d’olive plein de morceaux de poulet de ferme élevé au grain.

En plus de ces points fondamentaux et essentiels, avec l’evènement de la vie associative et selon différentes initiatives, il y a des chanteurs du terroir qui veillent avec leurs fans comme on dit en kabyle : “Adnawi tafat S wadem” (rester ensemble jusqu’au lever du jour).

Synthèse de Billal, algerie-dz.com
D’après la Dépêche de Kabylie