Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > La Pologne perd son élite dirigeante

La Pologne perd son élite dirigeante

dimanche 11 avril 2010, par Rédaction

La Pologne a perdu une grande partie de son élite dirigeante dont le président et le chef d’etat-major dans un crash d’avion en Russie.

La Pologne perd son élite dirigeante. Le président Lech Kaczynski a péri dans un crash d’avion hier matin à Smolensk en Russie. L’accident serait dû aux conditions climatiques. Outre le chef de l’Etat polonais et son épouse, 94 autres personnes sont mortes, parmi elles le chef d’état-major de l’armée, le vice-ministre des Affaires étrangères et le gouverneur de la Banque centrale polonaise. Le président de la Diète, la chambre basse du Parlement, assumera l’intérim jusqu’à l’élection présidentielle anticipée qui devrait être organisée dans deux mois. La Pologne est plongée dans le deuil après le décès tragique du président Kaczynski et des membres de la délégation présidentielle qui se rendaient à Katyn en Russie pour commémorer le 70e anniversaire du massacre des nationalistes polonais par l’armée rouge de Staline. Un deuil national d’une semaine a été décrété en Pologne. « Le monde contemporain n’a pas connu une telle tragédie », a déclaré le Premier ministre polonais Donald Tusk.

L’avion dans lequel se trouvait le président polonais Lech Kaczynski s’est écrasé à l’atterrissage hier à l’aéroport de Smolensk, dans l’ouest de la Russie. Selon un bilan rectifié du ministère russe des Situations d’urgence, 96 personnes, dont 88 membres de la délégation polonaise, qui se rendaient à Katyn, ont péri dans l’accident. « Il n’y a pas de survivants dans la catastrophe », a indiqué le gouverneur Sergueï Antoufiev. Outre le président Kaczynski et son épouse, les principaux chefs de l’armée polonaise, dont le chef d’état-major polonais Franciszek Gagor, le vice-ministre des Affaires étrangères Andrzej Kremer, le gouverneur de la Banque centrale Slawomir Skrzypek, le chef du Comité olympique polonais et l’ancien président polonais en exil à Londres Ryszard Kaczorowski ont péri dans l’accident. C’est dire que l’élite polonaise contemporaine a tragiquement perdu la vie en se rendant à un hommage à l’ancienne élite polonaise exécutée par Staline.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant