Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > La Tunisie face à une menace terroriste

La Tunisie face à une menace terroriste

mercredi 1er juin 2011, par Rédaction

La Tunisie pourrait devenir une cible du terrorisme selon un responsable des Nations unies en visite à Tunis.

La Tunisie face à une menace terroriste. La fragile situation sécuritaire que connaît actuellement la Tunisie et l’absence relative de stabilité pourrait faire de la menace terroriste un risque bien réel pour la sécurité de l’Etat tunisien, a déclaré le rapporteur spécial des Nations unies pour les droits de l’Homme et la lutte contre le terrorisme, Martin Scheinin, le 26 mai à l’issue de sa visite de cinq jours en Tunisie. "La menace mondiale du terrorisme est réelle et seules des mesures légales parfaitement ciblées seront en mesure d’apporter une réponse, au lieu d’utiliser la notion de terrorisme pour supprimer des dissidents", a déclaré Scheinin. Par suite de l’instabilité dans la région, plusieurs groupes terroristes soupçonnés d’être affiliés à al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) ont été arrêtés ces dernières semaines alors qu’ils tentaient d’entrer en Tunisie. Lors de l’un de ces incidents, deux soldats tunisiens ont été tués au cours d’un affrontement avec des terroristes présumés.

"Il est vrai que certains habitants de Tunisie ainsi que de pays voisins ont été signalés alors qu’ils franchissaient les frontières tunisiennes", a expliqué ce responsable onusien. "Ils s’agit de petits groupes, dont le nombre ne se compte pas en milliers, mais plutôt en dizaines de personnes." Scheinin a également demandé aux autorités tunisiennes d’annuler la législation antiterroriste de 2003 et de la remplacer par une nouvelle loi qui respecte les libertés civiles. "Cette législation pour le moment presque inactive, n’a pas atteint les objectifs qu’elle s’était assignée. Elle n’a pas apporté plus de sécurité au peuple tunisien, mais a plutôt été utilisée comme un outil de répression contre toute forme de dissidence politique ou autre", a précisé le rapporteur spécial. Cette législation antiterroriste datant de l’époque de Ben Ali avait été critiquée par plusieurs organisations de défense des droits de l’Homme, notamment Amnesty International, qui avait laissé entendre en 2009 qu’elle avait permis la détention de 2 000 jeunes. Scheinen s’est déclaré satisfait de savoir que cette législation n’avait pas été mise en vigueur depuis le 14 janvier, dans la mesure où la Tunisie cherche à rompre avec le passé et à construire une société libre. Il s’est également déclaré prêt à aider le gouvernement tunisien à modifier cette législation et à la remplacer par une loi appropriée qui servirait a combattre de facon efficace le terrorisme tout en protégeant les droits de l’Homme.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Magharebia