Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le Maroc compte criminaliser le takfir

Le Maroc compte criminaliser le takfir

lundi 27 janvier 2014, par Rédaction

Le Maroc pourrait adopter une loi permettant de sanctionner les takfiristes marocains accusés d’encourager la violence.

Le Maroc compte criminaliser le takfir. Le Parlement marocain examine actuellement un projet de loi visant à criminaliser le takfir et l’incitation à la violence. Conformément à l’amendement déposé la semaine dernière par le parti d’opposition Authenticité et Modernité (PAM) et venant enrichir le Code pénal, les takfiristes risqueraient une peine d’emprisonnement de deux ans au Maroc. "La société marocaine a récemment été témoin de phénomènes étrangers qui constituent un danger pour sa sécurité", a déclaré le PAM aux législateurs le 13 janvier. Le projet de loi vise à pénaliser ces "voix qui s’élèvent en faveur de l’extrémisme et du radicalisme, qui ne croient pas à la démocratie, au pluralisme et à la modernité, et qui accusent ceux qui ont des opinions différentes des leurs d’être des apostats, ce qui est contraire à la Constitution", a ajouté le parti.

Pour justifier sa proposition, le PAM a expliqué que le Code pénal marocain devait être "harmonisé avec les conventions internationales qui garantissent la liberté, l’égalité des droits et des obligations des personnes, l’intégrité physique et la sécurité, et qui combattent toutes les formes de violence et de terrorisme". Cette volonté de criminaliser le takfir au Maroc intervient à la suite d’une fatwa émise à l’encontre d’un autre parti d’opposition par un imam salafiste radical. Le mois dernier, Cheikh Abdelhamid Abounaim avait publié une vidéo dans laquelle il accusait l’Union socialiste des forces populaires (USFP) d’apostasie et de kufr.

Synthèse de la rédaction, www.algerie-dz.com
D’après Magharebia