Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le Maroc se dit déçu des propos de Bouteflika

Le Maroc se dit déçu des propos de Bouteflika

lundi 23 mai 2005, par nassim

L’accalmie entre le Maroc et l’Algérie n’a pas tenu deux mois. La visite du roi Mohammed VI à Alger en mars dernier et son tête-à-tête avec le président Bouteflika ont provoqué un dégel dans les relations entre les deux pays.

Mais le message de félicitations envoyé par le président Bouteflika au président de la République arabe sahraouie a fait bondir Rabat. Le Maroc « déplore vivement » les propos du président algérien Abdelaziz Bouteflika, qui a réaffirmé son soutien au Front Polisario en lutte pour l’indépendance du Sahara Occidental. Le chef d’Etat algérien y avait indiqué qu’il se rendra au sommet de Tripoli « engagé et fidèle à (ses) promesses envers le peuple sahraoui », ajoutant que son pays soutient cette cause en vue d’aider « le peuple sahraoui ainsi que tous les peuples à recouvrer leur liberté et leur indépendance ».

Le ministère marocain exprime sa déception en estimant que les deux pays « avaient décidé en mars, à l’occasion de l’importante et historique visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à Alger, de s’engager résolument et sincèrement dans la voie de l’apaisement et de la normalisation, en laissant notre question nationale trouver une solution définitive dans le cadre des Nations unies ». « L’Algérie ne se contente pas de rappeler des positions de principe », indique le communiqué, mais « elle adopte un parti pris systématique contre les intérêts supérieurs du Royaume en procédant à une lecture obstinément tronquée de la légalité internationale ». Le président Abdelaziz Bouteflika a apporté un soutien fort à la cause sahraouie, tout en soulignant que l’Algérie n’est pas directement impliquée dans le conflit du Sahara Occidental. « La prochaine réunion de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) constituera un évènement dont l’importance sera égale à celle qui a généré la création de l’UMA en 1987.

Par Hamid Guemache, quotidien-oran.com