Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Le tourisme en Egypte menacé par le terrorisme

Le tourisme en Egypte menacé par le terrorisme

mercredi 25 février 2009, par Rédaction

Le secteur du tourisme en Egypte se retrouve encore une fois en difficulté suite à l’attentat terroriste qui a fait plusieurs victimes au Caire.

Le tourisme en Egypte. Qui est derrière l’attentat du Caire ? Pour le petit peuple égyptien, le mystère reste entier, mais pour certains cercles proches du pouvoir, c’est non seulement la piste islamiste qui est privilégiée mais aussi le spectre d’une main étrangère qui pourrait être à l’origine du forfait. Des sympathisants du mouvement Hamas à Gaza à un groupe à la solde de l’Iran, tout est bon pour laver de tout soupçon le peuple égyptien. Il y va de la réputation touristique de l’Egypte. Personne n’a revendiqué l’explosion de dimanche dernier qui a fait un mort et 24 blessés et constitue le premier attentat mortel perpétré contre des touristes en Egypte depuis 2006. Des politologues jugent toutefois probable que cet acte a été perpétré à des Egyptiens d’obédience islamiste plutôt que par un mouvement aux ramifications internationales comme El-Qaïda. « C’est un type d’opération djihadiste isolé, pour lequel des gens ont été radicalisés mais pas forcément par appartenance directe à un groupe », estime Issandr El-Amrani, analyste de I’International Crisis Group pour l’Egypte et l’Afrique du Nord.

L’attentat ne relevait pas du degré de mise au point de la série d’actions terroristes qui firent plus de cent morts entre 2004 et 2006 dans des stations touristiques du Sinaï égyptien. Le gouvernement les avait attribuées à des islamistes bédouins. Magdy Rady, porte-parole du gouvernement, a parlé d’une bombe « très primitive » et noté qu’un deuxième engin n’avait pas explosé. Il a jugé prématuré de l’imputer à un groupe précis. Les attentats à la bombe et les attaques armées qui ont périodiquement secoué Le Caire sont souvent liés à des activistes de la vallée du Nil. Cependant, c’est la piste d’une minicellule islamiste qui est privilégiée par la police pour l’attentat commis près de Khan al-Khalili, le souk touristique du Caire. Trois ou quatre islamistes seraient, selon l’enquête, les auteurs de cet acte terroriste non revendiqué, le premier qui vise des touristes étrangers depuis 2006, affirme le quotidien gouvernemental Al-Ahram. Cette information, qui cadre avec l’avis des analystes, qui ne voient pas la main d’un vaste groupe terroriste, est publiée alors que trois suspects interpellés sur place n’ont été ni inculpés ni relâchés.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant