Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Les islamiste veulent rassurer en Tunisie

Les islamiste veulent rassurer en Tunisie

mercredi 20 juillet 2011, par Rédaction

Les islamistes d’Ennahda ont démenti toute volonté de déstabilisation de la Tunisie et assuré leur soutien au processus électoral devant mener à l’élection d’une assemblée constituante le 23 octobre.

Les islamiste veulent rassurer en Tunisie. "Nous n’essayons pas de déstabiliser ou de faire tomber le gouvernement provisoire" de Tunisie, a martelé le président d’Ennahda Rached Ghannouchi, lors d’une conférence de presse organisée au lendemain d’un discours du Premier ministre Béji Caïd Essebsi qui avait dénoncé une tentative de déstabilisation de la Tunisie. "Nous dénonçons la violence d’où qu’elle vienne, que ce soit de manifestants ou de forces de sécurité", a déclaré M. Ghannouchi, alors qu’une série d’incidents —manifestations et attaques de commissariats— s’est produite dans plusieurs régions tunisiennes au cours des quatre derniers jours. Les troubles ont fait au moins un mort, un adolescent tué par balle à Sidi Bouzid, la ville emblématique de la révolution tunisienne, six blessés parmi les policiers, et des dizaines de manifestants ont été arrêtés.

"Notre premier message est de rassurer le peuple tunisien : tout ce qui s’est passé ne menace pas la révolution et les élections auront bien lieu le 23 octobre", a déclaré M. Ghannouchi, dont le parti est donné comme grand favori du scrutin. "Nous avons été surpris de la déclaration du Premier ministre Béji Caïd Essebsi. Ses accusations contre des forces qu’il n’a pas nommées ont été interprétées comme visant le mouvement Ennahda", a-t-il poursuivi. "Il ne faut pas lancer les accusations sans avoir des preuves claires", a-t-il lancé, en s’indignant des suspicions et craintes nourries à l’égard des islamistes : "celui qui porte une tunique ou une barbe n’est pas le symbole de la peur ou du terrorisme. La Tunisie est pour tous", a-t-il déclaré. "Nous tenons à la sécurité et à la stabilité, et nous prônons des mouvements pacifistes", a-t-il insisté, en démentant que son mouvement ait jamais chapeauté des sit-in ou des manifestations. "Certains essayent de provoquer les jeunes islamistes et de les entraîner dans la violence dans le but de reporter les élections. Nous les appelons à ne pas réagir à ces provocations", a-t-il déclaré.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran