Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Mohamed VI appelle à l’ouverture de la frontière Algérie-Maroc

Mohamed VI appelle à l’ouverture de la frontière Algérie-Maroc

lundi 1er août 2011, par Rédaction

Le roi Mohamed VI du Maroc a appelé à l’ouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc à l’occasion de la fête du trône.

Mohamed VI appelle à l'ouverture de la frontière Algérie-Maroc. Le roi Mohammed VI du Maroc s’est encore prononcé samedi dernier pour la réouverture de la frontière terrestre avec l’Algérie, fermée depuis 1994, et une normalisation totale des relations entre les deux voisins du Maghreb. « Nous tenons à l’amorce d’une nouvelle dynamique ouverte sur le règlement de tous les problèmes en suspens, en prélude à une normalisation totale des relations bilatérales (…) y compris la réouverture de la frontière terrestre », a déclaré le souverain marocain. « Cette démarche exclut tout immobilisme ou ostracisme incompatible avec les liens de bon voisinage, l’impératif d’intégration maghrébine et avec les attentes de la communauté internationale et de notre espace régional », a-t-il ajouté. Quelque temps après ce discours, le président Bouteflika adresse à son tour un message de vœux au roi Mohammed VI à l’occasion du 12e anniversaire de la fête du trône et dans lequel il lui rappelle les relations historiques qui lient le Maroc et l’Algérie

« Je ne manquerai d’exprimer ma satisfaction quant à l’élan effectif qui a marqué dernièrement les relations algéro-marocaines ponctuées par un échange de visites au niveau des ministres », indique le message, et d’ajouter : « Convaincu du destin commun auquel nous sommes liés, je réitère à Votre Majesté mon souci de joindre mes efforts aux vôtres pour raffermir les liens de fraternité, de coopération et de bon voisinage en faveur de la construction d’une relation bilatérale modèle au service des intérêts de nos deux pays et peuples frères unis par des relations historiques et concernés par les défis de l’avenir. » Auparavant, le Premier ministre Ahmed Ouyahia, en réponse aux appels du roi du Maroc, avait exclu, le 29 mai dernier, l’ouverture de la frontière entre l’Algérie et le Maroc en déclarant que cette ouverture « n’était pas à l’ordre du jour ». Les deux pays ont échangé au cours des derniers mois des visites de ministres, laissant augurer d’un réchauffement de leurs relations. Elles ont longtemps été contrariées par le problème toujours non résolu du Sahara occidental. Le Maroc occupe l’ex-colonie espagnole depuis 1976 et propose aux Sahraouis l’autonomie sous sa souveraineté. Le Front Polisario, quant à lui, réclame un référendum d’autodétermination sous l’égide de l’ONU.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant