Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Pression internationale sur Kadhafi en Libye

Pression internationale sur Kadhafi en Libye

mardi 1er mars 2011, par Rédaction

La communauté internationale a maintenu la pression sur le régime du dictateur Mouammar Kadhafi qui refuse de quitter le pouvoir en Libye.

Pression internationale sur Kadhafi en Libye. La situation s’aggrave en Libye. C’est désormais une vraie guerre civile qui s’installe entre l’opposition et le clan Kadhafi. Car contrairement à la Tunisie et l’Égypte, le soulèvement populaire en Libye s’est vite transformé en une insurrection armée. Acculé de toutes parts, Kadhafi n’hésite plus à recourir à l’aviation pour mater la rébellion. Hier, des chasseurs de l’armée ont mené plusieurs raids aériens sur des dépôts d’armes et de munitions à l’intérieur des zones contrôlées par les insurgés, surtout à l’est du pays. A Adjabiya, à une centaine de kilomètres au sud de Benghazi, ainsi qu’à la ville de Rajma, à une quinzaine de kilomètres au sud de la même ville de Benghazi, les bombardements étaient confirmés par diverses sources mais il était difficile de se faire une idée sur le bilan réel de ces opérations. Mais cela est suffisant pour que les Etats-Unis, l’ONU, l’Union européenne notamment appellent à un embargo aérien contre la Libye.

Entre autres sanctions, très nombreuses, prononcées hier contre Kadhafi, le gel de ses avoirs et de vingt-six membres de sa famille ou de proches a lui, tous interdits par ailleurs de voyage à l’étranger, un embargo international sur les armes, l’examen par la Cour pénal internationale du « cas libyen ». Ce qui est un prélude à l’entame de poursuites contre Kadhafi pour crime contre l’humanité. Le « Guide », qui ne contrôle pratiquement plus que la capitale Tripoli et ses environs, fait face, outre aux pressions internationales, à une nette érosion de son influence, y compris dans l’armée. L’opposition poursuit une fulgurante progression dans plusieurs villes comme Benghazi, qui est passée depuis plusieurs jours sous son contrôle totale. La deuxième ville du pays est même devenue une capitale provisoire pour la Libye de l’après-Kadhafi. « Le Conseil national indépendant » créé dimanche, et qui fait office de gouvernement de l’opposition, constitue désormais l’interlocuteur pour la communauté internationale qui l’appuie fortement. Elle a déjà pris possession de tous les sites et champs de pétrole et de gaz.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie