Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Quand la France stigmatise l’Algérie

Quand la France stigmatise l’Algérie

mercredi 13 janvier 2010, par Rédaction

La France a décidé de renforcer les contrôles visant les passagers en provenance d’Algérie officiellement pour raisons sécuritaires.

Quand la France stigmatise l'Algérie. Désigner l’Algérie comme une « source intarissable » de terrorisme et, par ricochet, une menace permanente pour la France, voire l’Europe participe d’une entreprise de dénigrement visant à ternir l’image d’un pays qui lutte depuis de longues années contre ce fléau planétaire. Quand un « Marsien » se fait exploser sur la lune, la France s’arrangerait à trouver un « lien » avec son ancienne colonie, l’Algérie, de laquelle elle a été durement chassée. Et lorsqu’un jeune Nigérian tente sans succès un attentat kamikaze sur un vol Amsterdam-Detroit, Paris agit comme si le coup est venu de l’Algérie. Pour se prémunir donc contre d’éventuelles attaques terroristes, elle décide de « neutraliser » les voyageurs algériens à l’entrée et à la sortie de ses aéroports, donnant « gracieusement » le statut de « potentiel terroriste » à tout un peuple, comme elle le faisait jadis avec les moudjahidine. Bien que l’attentat avorté ciblait les Etats-Unis, la France était la première à réagir en actionnant son plan Vigipirate contre l’Algérie et six autres pays. Le Nigeria ne figure pas sur la liste française, même si le présumé auteur de la tentative d’attentat porte la nationalité de ce riche pays en pétrole.

Outre l’humiliante fouille corporelle et l’inspection minutieuse des effets personnels de nos voyageurs, la France exige des compagnies aériennes de communiquer les informations personnelles des passagers au moment de la réservation et non plus à l’embarquement comme c’est le cas actuellement. Le ministre français de l’Intérieur, Brice Hortefeux, ira jusqu’à menacer de « représailles » d’ordre économique contre les compagnies qui ne respecteraient pas ces nouvelles mesures. Il parle d’une amende qui peut aller jusqu’à 50 000 euros contre les compagnies aériennes qui refuseraient de jouer le jeu. Une mise en garde contre Air Algérie qui opère des dizaines de vols par semaine vers la France ? Parmi les sept pays « à risque », selon les « critères » de l’Elysée, l’Algérie est de loin le pays qui a plus de relations et de circulation de personnes avec la France. Pourquoi donc stigmatiser l’Algérie ? Xavier Driencourt, ambassadeur de France à Alger, l’explique par la persistance de la menace terroriste sur le territoire national. Mais ce diplomate français à Alger ne voit aucunement en ces mesures un « caractère discriminatoire », affirmant dans un entretien accordé à El Watan que « le dispositif n’est dirigé contre aucun pays et n’a pas pour stigmatiser telle ou telle population ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan