Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Une mosquée incendiée en France

Une mosquée incendiée en France

lundi 22 décembre 2008, par Rédaction

Une mosquée a été incendiée avant-hier à Saint-Priest dans la banlieue de Lyon en France.

Une mosquée a été incendiée en France. Après les profanations incessantes de tombes musulmanes, les campagnes insidieuses de stigmatisation du culte universel par l’amalgame entretenu avec le terrorisme, voici le temps des incendies de mosquées comme cette ultime provocation en date, avant-hier à Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon. Offensive intolérable contre l’islam qui ne se développe pas dans un pauvre pays instable ou miné par la guerre mais en terre de France. La France, donneuse de leçons, jalouse de ses prétentions démocratiques et claironnant la tolérance quand elle ne sait plus protéger sa pluralité avec assez de conviction. « Si l’acte criminel est bien confirmé, c’est, une nouvelle fois, après les profanations du cimetière de Notre-Dame-de-Lorette, un acte ignoble de racisme et de refus de l’autre », a commenté Martine Aubry, premier secrétaire du Parti socialiste, tout en se déclarant solidaire de la « communauté musulmane atteinte dans sa dignité ».

Du côté de la majorité présidentielle et du gouvernement, la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, a exprimé toute son émotion. Des réactions qu’on pouvait attendre mais qui ne suffiront certainement pas à calmer les esprits dans ce nouvel épisode du racisme chez les Dupont la joie. D’ailleurs, les voix émanant de la communauté musulmane de France ont du mal à retenir leur colère face à une situation où l’Etat français ne semble pas s’investir assez pour dissuader les auteurs potentiels de ces insupportables outrages primitifs. Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon, a remarqué : « On commence à se poser des questions (…) Quelle est la volonté derrière ces initiatives ? La communauté musulmane a peur et s’en remet aux pouvoirs publics qui doivent prendre la mesure de ces actes et retrouver les auteurs de ses attentats. Et j’emploie le mot attentat à bon escient. » Risque imminent d’un discours de sourds après ce déplorable acte d’islamophobie qui a consisté, pour en revenir aux faits, en l’incendie criminel contre la mosquée de la ville de Saint Priest, perpétré samedi au petit matin par des inconnus. Les flammes ont causé des dégâts limités (quoique la bibliothèque aurait été dévastée), mais l’intention malfaisante a provoqué une vague d’inquiétude, de révolte et de détresse parmi tout ce qui reste comme consciences pacifiques en France.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant