Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > 150 millliards pour les routes en Algérie

150 millliards pour les routes en Algérie

jeudi 28 juillet 2011, par Rédaction

L’Etat va investir 150 milliards de dinars pour la réhabilitation et la modernisation des routes en Algérie dans les prochaines années.

150 millliards pour les routes en Algérie. 60 % des routes algériennes sont en mauvais état. Leur modernisation et leur réhabilitation restent toujours d’actualité. Des milliers de kilomètres à traiter avec des budgets conséquents. L’entretien des routes fait désormais partie des priorités de l’important programme des travaux publics. L’Algérie dispose d’un réseau dense de 112 000 km. Mais 60 % de ce réseau reste en mauvais état, d’autant que 72 % de ces routes sont goudronnées. C’est ce qui ressort d’une étude de la Banque mondiale publiée l’année dernière, intitulée « Corrections des défaillances de l’infrastructure routière et de transport » en Algérie, qui relève « des anomalies dans l’infrastructure du réseau routier », mais constate que « les efforts d’extension de ce réseau et son entretien sont visibles grâce à des montants financiers injectés à cet effet ». Les routes et autoroutes consomment ainsi beaucoup d’argent.

On estime que 4 % du PIB hors hydrocarbures sont le résultat d’investissements colossaux pour la réalisation des projets, la réhabilitation et l’entretien des milliers de kilomètres d’asphalte à travers l’Algérie. Très prudent sur la révélation des coûts des projets et leurs incidences sur le plan économique, seul le projet d’autoroute est-ouest a été estimé à presque 12 milliards de dollars après sa réévaluation. Pour l’heure, le ministre des Travaux publics a pris le soin de préciser que le coût d’entretien des routes est de 20 milliards de DA. Il fait savoir désormais que « l’entretien des routes, qui était considéré dans le passé comme le parent pauvre du secteur des travaux publics, est placé actuellement au cœur de sa politique de développement ». Entre 2005 et 2009, l’Etat dépensait environ 1 milliard de dollars pour remettre à neuf l’état vétuste des routes.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant