Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Air Algérie décroche un contrat en Libye

Air Algérie décroche un contrat en Libye

lundi 5 janvier 2009, par Rédaction

Air Algérie a décroché un contrat de maintenance d’aéronefs en Libye auprès de la compagnie aérienne Libyan Airlines.

Un contrat pour Air Algérie en Libye. La compagnie nationale Air Algérie a décroché un premier contrat de maintenance d’aéronefs pour le compte d’une compagnie aérienne étrangère en prenant en charge la réfection d’avions de la compagnie libyenne « Libyan Airlines », a indiqué, samedi à Alger, son PDG, Abdelwahid Bouabdallah. Ce contrat porte sur la maintenance de cinq avions de la compagnie libyenne, dont deux sont déjà à Alger, pour un montant global de 1,5 million de dollars, a précisé M. Bouabdallah en marge d’une visite effectuée par le ministre des Transports, Amar Tou, à la base de maintenance d’Air Algérie à Dar El-Beïda (Alger). Il s’agit de cinq anciens avions Boeing 737-200 qui seront remis à neuf par les équipes d’Air Algérie qui effectueront des opérations de maintenance pour les moteurs, tôleries et équipements notamment, a ajouté le même responsable. Par ailleurs, M. Bouabdallah a affirmé que la compagnie qu’il dirige va rompre, à la fin janvier courant, son contrat de maintenance avec Air France pour des raisons de surcoûts pratiqués par cette compagnie.

Concernant le renouvellement de la flotte, M. Bouabdallah a fait savoir qu’un avis d’appel d’offres sera lancé dans un délai de deux semaines pour acquérir 11 nouveaux aéronefs de différentes capacités afin de répondre à la demande sur le marché et faire face ainsi à la concurrence. Saluant les efforts fournis par la compagnie aérienne nationale en matière de maintenance, M. Tou a souligné, de son côté, que l’Algérie dispose des compétences techniques dans le domaine aéronautique : « nous pouvons aller plus loin grâce à la compétence et à la confiance en nos hommes ». Sur la question des retards enregistrés parfois dans les vols d’Air Algérie, point sur lequel le ministre a particulièrement insisté, le directeur de la qualité auprès de cette compagnie, Zidane Messaoud, a tenté d’expliquer que la majorité de ces retards sont dus à des raisons exogènes, tout en relevant le problème de la fermeture dès 18 h d’un grand nombre d’aéroports du pays. Selon lui, sur les 33 aéroports existants à l’échelle nationale, douze ne fonctionnent pas de nuit.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Financier