Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Algérie : 33% des entreprises dans l’illégalité

Algérie : 33% des entreprises dans l’illégalité

samedi 1er avril 2006, par Bilal

La fraude fiscale en Algérie serait d’un niveau alarmant si l’on croit le ministre des finances, Mourad Medelci, qui affirme qu’un tiers des entreprises algériennes ne déclarent pas leurs revenus.

Mourad Medelci annonce le renforcement des moyens de contrôle de l’administration fiscale des Impôts en Algérie.

En marge des travaux de la conférence annuelle des cadres dirigeants de l’administration fiscale, élargie aux cadres des services des domaines et des douanes, M. Medelci a révélé que 33% des entreprises ne déclarent pas leurs revenus, et cela constitue un motif suffisant pour renforcer les moyens de contrôle pour réduire, dans les plus brefs délais, ce chiffre. « Certaines entreprises sont confrontées, certes, à des difficultés, mais le taux de 33% ne générant pas de profits, dépasse l’entendement », a-t-il indiqué. Dans la foulée le ministre des Finances a affirmé qu’une lutte, sans merci, sera engagée contre le phénomène de l’évasion fiscale.

Dans ce contexte et pour une meilleure gestion de l’impôt en Algérie dans les années à venir, le ministre des Finances a annoncé la création, d’ici l’horizon 2009, de 60 centres des Impôts (CDI). Ces centres auront pour principale mission la gestion des dossiers inhérents au PME/PMI et celui des professions libérales. Outre les CDI, le ministère compte aussi créer 250 centres de proximité qui seront chargés du suivi des affaires des particuliers. Abordant la question relative aux interventions des services de l’administration des Impôts, le directeur général des Impôts

M. Bouderbala, a pour sa part, souligné que, durant l’année 2005, ses services ont dressé des rappels de droits estimés à 14,8 milliards de dinars. Ces mêmes services ont proposé à la banque d’Algérie, au terme d’une opération d’assainissement des importations, d’interdire la domiciliation bancaire contre 1.769 opérateurs dont 1.382 ont été suivis d’effets.

Synthèse de Billal
D’après le Quotidien d’Oran