Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Algérie : 527,7 millions de dinars de garanties accordés aux PME

Algérie : 527,7 millions de dinars de garanties accordés aux PME

mardi 5 avril 2005, par Stanislas

Un an après sa mise en place, le Fonds de garantie de crédits aux PME (FGAR) a donné des garanties pour un montant de 527,73 millions de dinars, au 31 mars 2005, a indiqué hier le directeur général de cet établissement, M. Boualem Djebbar, au forum d’El Moudjahid.

Ce montant équivaut à 31 projets d’une valeur globale de 1,77 milliard de dinars. Le montant des crédits sollicités est de 1,048 milliard de dinars, alors que le montant moyen de la garantie est de 16,49 millions de dinars. Quant au nombre d’emplois devant être créés, il est estimé à 1 038.

Toutefois, sur l’ensemble des projets avalisés, seuls 5 ont reçu le financement final et leurs promoteurs ont signé les conventions de crédit avec les banques. Concernant le reste des dossiers, « certains sont au niveau des agences, d’autres au niveau des directions régionales et d’autres encore au niveau des directions générales des banques », a précisé M. Djebbar dont l’organisme, a-t-il dit, « essaie d’intervenir au niveau des banques pour accélérer le processus ».

Jusqu’à présent, le FGAR a signé des conventions avec 5 banques publiques et privées, à savoir la BNA, la BDL, la BADR, Housing Bank et El-Baraka Bank. Le nombre de dossiers ayant reçu des garanties par le FGAR reste tout de même très faible puisqu’il ne représente que 20 % des 153 dossiers reçus.

Pour le reste, 32 dossiers sont en phase de traitement, alors que beaucoup d’autres demandes ont été déclarées sans suite (52) ou tout simplement classées (38). L’invité du forum a expliqué, à ce propos, que de nombreux promoteurs ont après avoir déposé des dossiers, fini par s’en « désintéresser ».

Selon lui, cela n’a pas pour cause des difficultés rencontrées auprès des banques C’est plutôt en raison du fait qu’ils ont « mal calculé le coût de leur projet ». Il convient de noter que dans le cadre de l’appui aux PME, le FGAR bénéficie également de l’appui du programme MEDA qui a prévu dans ce cadre une enveloppe de 20 millions d’euros.

La garantie MEDA est un dispositif qui offre une contre-garantie au FGAR. A titre d’exemple, sur un projet de 70 millions de dinars dans lequel la garantie du FGAR serait de 49 millions de dinars, 70 % de cette garantie peut être à la charge du MEDA, a expliqué M. Djebbar.

Les PME bénéficiant de cette contre-garantie doivent cependant remplir certaines conditions : que le projet concerne l’extension d’activité, que l’entreprise ait au moins 3 ans d’existence et qu’elle ait bénéficié d’une mise à niveau.

Au 31 mars 2005, 7 dossiers ont été retenus dans le cadre de la garantie MEDA, 5 ont été traités et 2 sont en phase de traitement. Le bilan de la première année d’activité du FGAR laisse également apparaître que c’est dans la région centre que la plupart des projets sont concentrés avec près de 50 % des dossiers agréés, soit 15 projets contre 11 à l’Est, 4 à l’Ouest et seulement 1 au Sud.

Selon M. Djebbar, le faible nombre de projets dans le Sud est dû à « une insuffisance dans les mesures d’accompagnement des investissements combinés aux coûts du transport élevés ». Quant à la répartition par secteur d’activité, il a été constaté que c’est le secteur agroalimentaire et celui des matériaux de construction qui ont absorbé l’essentiel des garanties (13) ; ils sont suivis par les produits électriques et électroniques (3).

Par S. B., jeune-indpendant.com