Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Algérie : L’IBS a rapporté 79 milliards à l’état

Algérie : L’IBS a rapporté 79 milliards à l’état

dimanche 14 janvier 2007, par Ahlem

Les caisses de l’état en Algérie ont bénéficié de la hausse de l’Impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS) qui a atteint 79 milliards de dinars durant les onze premiers mois de l’année 2006 contre 62 milliards en 2005.

La hausse des bénéfices de la Sonatrach a bénéficié aux caisses de l'Algérie. L’information a été rendue publique hier par le directeur général des Impôts M. Abderrahmane Raouia, lors d’une rencontre organisée par la chambre de Commerce et d’Industrie (CACI) sur la loi de finances 2007 et son impact sur les entreprises économiques ». Ces résultats enregistrés par la direction des grandes entreprises, une structure rattachée à la direction générale des Impôts, dénote de « la dynamique qu’a connue la DGE en 2006 », contrairement aux années précédentes où « le taux de recouvrement de cet impôt en Algérie était faible ».

La rencontre qui a eu lieu à l’hôtel El-Aurassi était destinée, notamment, à expliquer aux opérateurs économiques « les conséquences positives attendues de la loi de finances 2007 dans le secteur économique ». A cet effet, le directeur général de la CACI, M. Brahim Djaber a indiqué que les dispositions contenues dans la loi de finances 2007 « seront d’un apport considérable pour les entreprises économiques en Algérie qui bénéficieront notamment des allégements fiscaux ». Il dira à ce propos, que certaines entreprises paieront moins d’impôts en 2007 et des produits comme l’huile d’olive bénéficieront d’une importante baisse de la TVA. Calculée sur la base d’un baril de pétrole à 19 dollars, la loi de finances 2007 prévoit une inflation de 3,5%.

Pour l’année 2007, troisième année de mise en oeuvre du Plan de consolidation du soutien à la croissance économique en Algérie, il est prévu, une croissance économique globale de 5,2% et 6,1%, hors hydrocarbures, une progression de la valeur des exportations de marchandises de 2,1%, un taux de change à 74 DA pour un dollar et un accroissement de 8% des importations de marchandises. Parmi les autres mesures proposées dans la loi de finances 2007, les entreprises qui créent et maintiennent des emplois bénéficient d’une réduction sur l’IRG et l’IBS sur une période de 3 ans à partir du 1er janvier 2007. Cette réduction est fixée à 50% du montant des salaires versés au titre des emplois créés, et à 5% du bénéfice imposable sans que cette réduction ne dépasse 1 million de DA.

Synthèse de Ahlem, algerie-dz.com
D’après le Quotidien d’Oran