Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Aminatou Haïder met à mal le Maroc

Aminatou Haïder met à mal le Maroc

mardi 15 décembre 2009, par Rédaction

Le Maroc accuse l’Algérie et le Front Polisario d’exploiter la militante sahraoui Aminatou Haïder à des fins de destabilisation du royaume.

Aminatou Haïder met à mal le Maroc. La militante sahraouie Aminatou Haïder boucle, aujourd’hui, un mois de grève de la faim. Sa situation risque de tourner au drame à tout moment. Ce qui d’ailleurs finira par arracher une « inquiétude » du département d’Etat américain, l’un des alliés les plus sûrs de Rabat. La réaction américaine intervient après celle, non moins lourde, de la présidence de l’Union européenne. A n’en pas douter, le Maroc est, dans cette histoire humanitaire du moins, dans la posture d’accusé. Un cas de figure qu’il était loin d’imaginer il y a de cela un mois lorsque, le 16 novembre dernier, il décidait de refouler Aminatou Haïder de l’aéroport d’El Ayoun au Sahara Occidental. Une banalité pour les services de sécurité de « sa majesté » vire au scandale international lorsque la militante sahraouie eut recours à la grève de la faim pour obtenir son droit de rentrer chez elle, depuis son « exil » à Lanzarote, aux îles Canaris, en Espagne. Acculées par le temps et bien sûr par des pressions diplomatiques de plus en plus prononcées, les autorités marocaines tentent désespérément de trouver une sortie honorable. Et ce sera sans surprise qu’elles se défouleront sur le grand voisin de l’Est : l’Algérie.

Hier encore, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement marocain, Khlid Naciri, « remet ça » via une déclaration à l’AFP. Pour lui, l’affaire Aminatou Haïder « est un complot systématique, méthodique ourdi par l’Algérie ». Et pour mieux faire avaler cette grosse couleuvre, il ressort son refrain que le monde entier a fini par connaître par cœur : « Le timing est significatif. L’Algérie est en position de faiblesse par rapport au plan d’autonomie mis en œuvre par le Maroc pour le Sahara occidental et qui est bien accueilli par la communauté internationale (...) C’est une instrumentalisation odieuse et l’Algérie croit avoir trouvé un filon pour s’attirer à bon compte la sympathie de l’opinion publique internationale. L’Algérie s’en tient au discours éculé de la guerre froide. Le mur de Berlin est tombé en Europe et un autre est érigé par l’Algérie. » Ne reculant même pas devant le ridicule, ce sujet du roi Mohammed VI du Maroc a tenu à assurer l’Espagne de son soutien. « Nous sommes solidaires de l’Espagne. Elle peut être assurée de l’amitié et de la considération du Maroc. » Surtout que Ceuta et Melila demeurent toujours sous occupation espagnole. A quand une "marche verte" pour reconquérir Ceuta et Melila ?

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie