Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Communication insuffisante sur les opportunités d’affaires en (...)

Communication insuffisante sur les opportunités d’affaires en Algérie

mercredi 4 mai 2011, par Rédaction

Le gouvernement manque d’une stratégie de communication pour promouvoir les opportunités d’affaires en Algérie.

Mauvaise communication sur les opportunités d'affaires en Algérie. L’information sur les opportunités d’affaires et d’investissement en Algérie est difficile à obtenir pour les opérateurs britanniques. C’est ce que la présidente du conseil d’affaires algéro-britanniques, Lady Olga Maitland, a laissé entendre hier lors d’une conférence de presse, en présence de l’ambassadeur du Royaume-Uni en Algérie, Martyn Roper. Selon Lady Maitland, confiante, l’Algérie est très « ouverte », où « il y a beaucoup d’opportunités » d’affaires et d’investissement. Des opportunités que ce conseil, créé depuis 2005, a vocation à expliciter en Grande-Bretagne et à « explorer », à charge cependant de disposer d’« informations assez précises ». Ce qui fait pourtant défaut, notamment dans les portails électroniques officiels algériens, et ne permet pas de connaître les besoins précis. Voire la disponibilité de l’exécutif, de l’establishment en charge de la promotion de l’investissement étranger, n’est pas suivie d’effets immédiats, de réponses, de l’aveu même de Lady Maitland.

En ce sens, elle suggère de mettre en place un système davantage « simple, clair ». Pour autant, la présidente du conseil s’affirme « patiente, persévérante et présente ». Et dans la mesure où les relations bilatérales se diversifient et s’intensifient davantage, le Royaume-Uni s’engageant, selon son ambassadeur, à développer son partenariat avec l’Algérie, accompagner les PME et répondre aux besoins d’investissements créateurs d’emplois. Un partenariat, important, notamment dans le domaine énergétique, pharmaceutique, l’éducation et les infrastructures, et qui devrait s’élargir aux services et échanges financiers ainsi qu’aux technologies de l’information et de la communication.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie