Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Des Sahraouis accusent le Maroc de répression

Des Sahraouis accusent le Maroc de répression

jeudi 8 octobre 2009, par Rédaction

Des militants sahraouis réunis à Alger ont accusé le Maroc de répression et de violations des droits de l’homme au Sahara Occidental occupé.

Des Sahraouis accusent le Maroc de répression. Un message fort de la résistance populaire sahraouie a été adressé, hier à partir d’Alger, par les activistes des droits de l’homme sahraouis, à la 4e commission de l’Assemblée générale de l’ONU, chargée de la décolonisation, qui siège à New York depuis le 5 octobre. Harcèlements, enlèvements, emprisonnement, toutes ces formes de répression exercées par les forces marocaines contre le peuple sahraoui, en violation des droits de l’homme les plus élémentaires, ne diminuent en rien de la détermination de ce peuple à arracher son droit à l’autodétermination sur l’avenir du Sahara Occidental occupé par le Maroc. C’est le constat à la fois amer et courageux fait hier à Alger, le temps d’une conférence de presse, par la délégation d’activistes sahraouis pour les droits de l’homme, conduite par Ali Salem Tamek, président par intérim de la CODESA. A travers les témoignages accablants de ce vieux routier de la résistance sahraouie, l’on prend aisément conscience du degré d’acharnement des forces d’occupation marocaines à asservir le peuple sahraoui.

Ali Salem Tamek, militant dévoué à la cause de sa patrie, qui a goûté à plusieurs reprises à l’horreur de la torture pour avoir été arbitrairement arrêté par les forces marocaines, a fait état de la plus récente arrestation d’un groupe de militants sahraouis à la frontière mauritanienne. Ce groupe, qui avait quitté le camp des réfugiés pour rejoindre les territoires occupés par le Maroc afin d’assister à la célébration de la fête nationale qui coïncide avec le 12 octobre prochain, a été arrêté par les forces marocaines avant-hier vers 17 heures (GMT), raconte-t-il, avant d’être libéré vers minuit après avoir subi un interrogatoire. Aussi, révèle-t-il encore, des dizaines de sahraouis croupissent toujours dans les geôles marocaines. Des simulacres de procès ont été intentés à leur encontre, a-t-il soutenu. Mais la féroce répression par les forces marocaines de toute manifestation des populations sahraouies contre l’occupation n’a jamais réussi à semer le doute chez les Sahraouis plus que jamais déterminés à lutter en faveur de l’exercice de leur droit à l’autodétermination et à l’indépendance nationale, renchérit cet activiste convaincu de la cause sahraouie.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant