Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Des produits hors normes importés en Algérie

Des produits hors normes importés en Algérie

lundi 25 mai 2009, par Rédaction

Des centaines de milliers de produits ne respectant pas les normes nationales sont importés chaque année en Algérie.

Des produits non conformes importés en Algérie. Des effets vestimentaires, des jouets, des chaussures, de la vaisselle, des ordinateurs et autres articles de consommation courante atterrissent dans les magasins, centres commerciaux et autres marchés de l’Algérie. On y trouve les mêmes articles à des prix différents, variant selon sa qualité. Le consommateur se retrouve face à un large choix, lui-même fonction de la bourse du client. La conformité des produits aux normes requises reste le dernier souci du consommateur algérien. Ce dernier, peut-être par naïveté, pense que tous les produits sont systématiquement soumis au contrôle des services compétents en la matière. Ce qui n’est pas le cas, d’autant plus que de nombreux produits sont introduits frauduleusement en Algérie, via les réseaux de la contrebande transfrontalière. Lors d’une virée que nous avons effectuée hier dans un marché populaire d’Alger, tout le monde s’accordait à nous dire que le consommateur algérien n’est pas bien protégé, en dépit de la récente promulgation d’une loi en la matière. Tel était aussi l’avis d’un ancien militant d’une association versée dans la protection des consommateurs. Deuxième point soulevé par nos interlocuteurs, l’absence de traçabilité des produits importés.

Pour leurs emplettes au quotidien, les citoyens partent généralement avec une idée bien ancrée dans la tête, celle d’acheter de tout à moindre prix. A ce jeu, les produits chinois se taillent la part du lion, notamment auprès des smicards et des petits fonctionnaires. Pour les connaisseurs, les jouets, la vaisselle et autres articles électroménagers made in China proposés à bas prix sont de piètre qualité. « Mieux vaut acheter cher que d’opter pour un produit peu onéreux mais que l’on jettera au bout d’un mois », assure une mère de famille bien avertie, qui estime que l’on gaspille trop d’argent pour de mauvais produits. Ce n’est cependant pas l’avis d’une autre mère de famille, smicarde avec à sa charge deux enfants, qui soutient que les produits chinois ne sont pas tous de mauvaise qualité, même quand ils sont proposés à bas prix. Et d’arguer : « Ma fille aime les poupées Barbie. A chaque fois que l’on sort, pour accéder à ses caprices je lui achète une poupée à 30 DA auprès de vendeurs à la sauvette. Et pour ce qui est de la poupée Barbie, je l’ai achetée une fois pour son anniversaire, à seulement 800 DA. Elle l’a gardée comme la prunelle de ses yeux. » Même cas pour son fils, accro de voitures. Pour ce qui est des produits alimentaires importés, ils sont souvent proches de la péremption. « Les importateurs ramènent souvent en Algérie des articles déstockés en Europe pour gagner sur le prix »’, relève un jeune étudiant, qui estime que les consommateurs ne sont pas informés des dangers de certains produits sur la santé du consommateur.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant