Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Développement des énergies renouvelables en Algérie

Développement des énergies renouvelables en Algérie

mercredi 25 février 2009, par Rédaction

L’Algérie ambitionne de se développer dans le secteur des énergies renouvelables dans le cadre de sa stratégie énergétique de l’après-pétrole.

L'Algérie mise sur les énergies renouvelables. Les entreprises allemandes sont très intéressées d’apporter leur contribution dans le cadre d’un partenariat au programme de l’Algérie visant à promouvoir les énergies renouvelables, notamment le solaire, l’éolien et le nucléaire. Malgré le grand intérêt pour le nucléaire algérien, le directeur général de la Chambre algéro-allemande de commerce et d’industrie AHK, M. Andeas Hergenrother, a estimé hier qu’« il ne peut y avoir de partenariat sans le développement d’un cadre légal adéquat ». M. Hergenrother a fait savoir que « des entreprises allemandes sont intéressées pour développer l’énergie nucléaire en Algérie », mais cela suppose l’existence d’un cadre réglementaire. La loi sur le nucléaire n’a pas encore été promulguée, alors que l’Algérie a prévu de réaliser sa première centrale nucléaire à l’horizon 2020. Evoquant particulièrement l’énergie solaire qui est très coûteuse, M. Hergenrother a expliqué, lors d’une conférence de presse animée au siège de la Chambre, que « les entreprises ne peuvent se lancer dans ce type de gros investissements s’il n’y pas de garantie d’achat et si l’Etat ne fixe pas les tarifs pour l’énergie qui sera produite ».

Certes, il y a actuellement « plusieurs projets de partenariat entre entreprises allemandes et algériennes dans le domaine du photovoltaïque, mais il s’agit de petits projets réalisés à échelle réduite », a dit le conférencier, en précisant que pour développer des investissements à plus grande échelle, il faut qu’il y ait des textes clairs en la matière. L’Algérie voudrait porter à 15 % la part de l’énergie solaire dans la production d’électricité à l’horizon 2025, et l’Allemagne possède justement une technologie très avancée dans ce domaine puisque, selon M. Hergenrother, « 50 % de l’énergie solaire produite dans le monde utilise la technologie allemande ». Celle-ci est également présente en Algérie sur le projet du central hybride gaz-solaire, en cours de réalisation à Hassi R’mel. L’Allemagne est également engagée dans la construction d’une tour solaire à Sidi Abdellah. Selon M. Hergenrother, plusieurs délégations allemandes se sont déplacées en Algérie pour « accompagner les décideurs algériens dans ce cadre ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant