Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > Hausse du prix du poulet en Algérie

Hausse du prix du poulet en Algérie

mercredi 12 novembre 2008, par Rédaction

Les prix du poulet en Algérie a fortement augmenté passant de 190 à 290 DA le kilo en quelques jours.

Le poulet coûte cher en Algérie. Les prix du poulet et des œufs s’envolent en Algérie. Le kilo de poulet de chair est devenu plus cher en passant de 190 dinars à 290 dinars en l’espace de quelques jours au grand dam des ménages à faible revenu. Les prix des œufs prennent aussi des ailes pour atteindre le seuil jamais égalé de 10 dinars l’œuf…au prix de gros. L’œuf est désormais proposé chez les détaillants à 12 dinars, de quoi donner le tournis au pauvre consommateur. Les raisons de cette frénésie des prix ne semblent pas évidentes aux consommateurs qui s’attendaient, il faut le dire, à une baisse des prix avec la fin du mois sacré. A en croire certains éleveurs de poulets en Algérie, la baisse du thermomètre serait à l’origine de cette envolée subite et soutenue des prix des volailles car de nombreux petits éleveurs ne peuvent résister à la hausse des coûts de l’exploitation durant la période hivernale.

Avec la baisse du mercure, les charges augmentent, notamment celles du chauffage et des aliments de volaille, ce qui a poussé les petits éleveurs à baisser rideau. La hausse vertigineuse des prix des aliments de volaille, à savoir le maïs et le soja, sur le marché international durant l’été a été le coup de grâce pour les petits éleveurs. Le marché international a connu une accalmie entre temps mais chez nous c’est les importateurs qui continuent de dicter leurs propres règles. Pour les professionnels de l’aviculture, la filière est en pleine crise. Les aviculteurs n’en finissent pas de tirer la sonnette d’alarme dans l’espoir d’attirer l’intention des pouvoirs publics sur l’urgence de la situation. Selon un membre de l’association interprofessionnelle des productions animales (IAPA), la situation de la filière avicole est tout simplement catastrophique.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Financier