Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Israel accusée de trafic d’organes sur des Palestiniens

Israel accusée de trafic d’organes sur des Palestiniens

lundi 24 août 2009, par Rédaction

Des Palestiniens accusent Israël de tuer des civils ainsi que des militants Palestiniens et de voler leurs organes pour alimenter le marché du trafic d’organes.

Israel accusée de trafic d'organes sur des Palestiniens. En plus de la spoliation des terres palestiniennes par les sionistes, voilà qu’on apprend avec stupeur que ces derniers s’adonnent au pillage d’organes sur les corps de Palestiniens. Le scandale n’a pas encore fait le tour du monde en raison d’une probable autocensure chez certaines agences de presse. D’ailleurs, le journaliste suédois qui a fait ces révélations se retrouve à l’origine d’une véritable crise politique entre l’Etat sioniste et la Suède qui, rappelons-le, a pris la présidence de l’Europe depuis le 1er juillet dernier. L’article en question a été publié dans un journal très lu en Suède, l’Aftonbladet, considéré comme le premier quotidien suédois dont plus de 420 000 exemplaires sont vendus chaque jour. L’enquête de Donald Boström, notre confrère suédois, revient sur les nombreux témoignages de parents palestiniens qui ont dénoncé les autorités israéliennes à propos de « mutilations de corps de leurs enfants sur lesquels ont été prélevés des organes » que la chirurgie actuelle parvient aisément à transplanter : poumons, reins, cœurs, foies sont autant d’organes qui auraient été pris sur des cadavres d’hommes assassinés par l’armée israélienne.

Une photo de l’un de ces cadavres recousus a été publiée dans ce même reportage pour illustrer, par l’image, l’horreur de ces pratiques sionistes. Cette photo remonte à 1992 et concerne la dépouille d’un jeune Palestinien, Bilal Ahmed Ghanan, à peine âgé de 19 ans à sa mort, tué et resté cinq jours aux mains de ses bourreaux avant d’être rendu charcuté par des mains savantes en la matière. Ce qui signifie que le trafic d’organes sur le dos (et la poitrine) des Palestiniens date de plusieurs années. On peut en effet parler d’un trafic d’envergure parce que notre courageux journaliste suédois a réussi à obtenir des copies d’enregistrements du FBI révélant qu’un homme de culte juif, Lévy Izhak Rosenbaum, servait d’intermédiaire entre les chirurgiens disséqueurs d’Israël et les clients potentiels américains. Ce triste rabbin aurait d’ailleurs été arrêté dans le New Jersey, toujours selon Donald Boström. Mais ce qui apparaît le plus scandaleux dans cette pratique barbare, c’est qu’elle semble être connue de tous. Ainsi, de nombreux pays dont la France ont renoncé à tout partenariat médical sur les transplantations d’organes en raison du manque d’éthique chez les praticiens israéliens. Déjà, en 2003, le quotidien suédois (encore !) Dagens Nyeter rapportait que « les médecins chefs des grands hôpitaux israéliens sont impliqués dans la plupart des transplantations illégales ».

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant