Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Israël brave l’Amérique

Israël brave l’Amérique

mercredi 20 mai 2009, par Rédaction

L’Etat d’Israël poursuit sa politique faite d’arrogance et de terrorisme contre les Palestiniens malgré les timides pressions de l’Amérique.

Le terroriste Netanyahu premier ministre d'Israel. Barack Obama pourra aller au mur se lamenter s’il le veut, Israël ne compte pas se corriger ni lui céder sur aucun des points sur lesquels il misait pour réussir la paix, objectif que tout le monde vise mais qui restera inaccessible tant que le sionisme existera. Obama, qui a fort à faire pour restaurer l’image des Etats-Unis auprès d’un monde arabo-musulman encore traumatisé par la "bonne gouvernance" de Bush et son alignement aveugle sur les thèses d’Israël, a tout juste evité de se faire tirer l’oreille en public par le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu. L’échec de cette visite était prévisible et, aujourd’hui, on ne se trouve pas plus avancé qu’avant. Quand Obama relance la formule des deux Etats, Netanyahu fait la sourde oreille. Quand Obama dit qu’"il faut stopper les implantations" de colonies comme l’oblige la feuille de route", ce sont les dirigeants des colonies juives de Cisjordanie qui lui opposent un niet et le défient.

Que dira Obama aux musulmans dans le discours qu’il compte leur adresser le 4 juin à partir de l’Egypte ? D’ici là, le roi Abdallah d’Arabie saoudite concluera-t-il finalement que sa proposition était un prêche dans le désert et que ce qui a été pris par la force ne sera récupéré que par la force ? Ce qui, cependant, intrigue, c’est le maintien du voyage israélien aux Etats-Unis, sachant qu’il n’aboutirait qu’à confirmer l’écart et même à le creuser encore plus. Le voyage a quand même inscrit un point à l’avantage de Tel Aviv : le problème de l’Iran qu’Israël travaille à accoler intimement à son conflit avec les Palestiniens et, partant, le monde arabo-musulman. Netanyahu a pris au nom d’Israël la liberté de se "réserver le droit de se défendre". C’est tellement vague que cela laisse les portes grandes ouvertes à tous les types d’action possible au moment que l’on choisira.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant