Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > Israël massacre des Palestiniens en toute impunité

Israël massacre des Palestiniens en toute impunité

mercredi 31 décembre 2008, par Rédaction

Israël continue de pratiquer le terrorisme d’Etat en massacrant des civils palestiniens et ce en toute impunité.

Israël tue massivement des Palestiniens. Quatre jours après le début de l’agression israélienne contre la bande de Gaza, des initiatives diplomatiques se multiplient pour arriver à un cessez-le-feu et à un retrait israélien dans les plus bref délais. Arabes et Européens ont émis des propositions, mais vu le poids des uns et des autres, il y a de fortes chances que les déclarations faites à Mascate et à Bruxelles restent sans écho. Les principaux alliés des Israéliens, les Etats-Unis ont affichés une solidarité sans faille avec Tel-Aviv. Même Barack Obama ne veut pas se prononcer pour ne pas endosser le passif de son prédécesseur en fin de règne. Aussi, les chefs de la diplomatie arabes vont se réunir aujourd’hui pour étudier les voies et moyens à même de permettre aux pays de la Ligue arabe de dégager une position commune. Déjà un large consensus semble acquis pour le principe d’un sommet arabe extraordinaire auquel a appelé le Qatar. Doha a justement réitéré son appel à la réunion de ce sommet, mais il semblerait que la démarche qatarie ait gêné certains pays du Conseil de coopération du Golfe réunis lundi et mardi à Mascate dans le sultanat d’Oman. Les membres du CCG ont répété à l’envie qu’il revenait aux Palestiniens, divisés entre partisans du mouvement de la résistance islamique Hamas et ceux de l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas, de rétablir au préalable leur unité nationale pour pouvoir les aider. Ainsi, les pays du Golfe s’en remettent à une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe, prévue aujourd’hui au Caire.

« Il est inutile de participer à un sommet qui ne débouchera que sur des communiqués », a déclaré le prince Saoud al-Fayçal, chef de la diplomatie saoudienne dans une déclaration publiée dimanche soir par l’agence officielle Spa, exprimant ainsi les réserves de son pays, chef de file des monarchies du CCG, à une réunion des chefs d’Etat arabes. Les ministres du CCG ont « retenu des approches » qu’ils soumettront à la réunion du Caire pour « aider le peuple palestinien, œuvrer pour faire cesser le massacre et lever le blocus » imposé à Gaza, a déclaré pour sa part le ministre omanais des Affaires étrangères, Youssef Ben Alaoui. Mais les Palestiniens sont tenus de rechercher « d’une manière responsable à surmonter leurs divergences et à resserrer les rangs pour permettre aux pays arabes de les aider (à établir) leur Etat indépendant », a poursuivi le ministre omanais, dont le pays prend la présidence du CCG pour 2009. Ainsi, les pays membres du CCG jettent la balle dans le camp des Palestiniens en pleine tourmente. Critiqué par nombre de pays arabes, le président égyptien Hosni Moubarak a fait savoir hier qu’il n’ouvrirait pas totalement le point de passage entre la bande de Gaza et l’Egypte tant que l’Autorité palestinienne ne contrôlera pas le côté palestinien de la frontière. « Nous n’aggraverons pas la division (inter-palestinienne NDLR) en ouvrant le poste-frontière de Rafah en l’absence de l’Autorité palestinienne et des observateurs de l’Union européenne », a déclaré Hosni Moubarak, faisant référence à l’accord de 2005 sur cette frontière. Pour Le Caire, Mahmoud Abbas est le dirigeant légitime des Palestiniens et ouvrir Rafah ne ferait qu’aggraver le fossé entre les deux parties du territoire, la Cisjordanie sous contrôle du Fatah de Abbas et Gaza aux mains du Hamas.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant