Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie augmente sa production d’or

L’Algérie augmente sa production d’or

jeudi 3 septembre 2009, par Rédaction

La production d’or en Algérie a atteint son plus haut niveau durant les sept premiers mois de l’année avec une quantité de 657 kilos extraits.

La production d'or de l'Algérie. Dans une déclaration à l’APS, le directeur général de l’Entreprise d’exploitation des mines d’or (Enor), M. Mustapha Benzerga a indiqué que la production d’or réalisée en Algérie de janvier à juillet 2009 a permis de réaliser un chiffre d’affaires de 1,47 milliard de dinars (l’équivalent de 20 millions de dollars) pour un prix moyen de 928 dollars l’once. La totalité de cette quantité a été extraite du gisement Tirek-Amessmessa (Tamanrasset). Quant à la production d’argent réalisée durant la même période, elle s’est établie à 128 kilos. Cette performance a été réalisée grâce notamment à la levée de plusieurs obstacles qui retardaient la production tels les explosifs dont l’acheminement vers les gisements posait, de par le passé, des problèmes de sécurité : « En 2009, tous nos besoins en explosifs ont été satisfaits par l’Onex (office national des explosifs) », a-t-il assuré.

L’Enor a cependant révisé à la baisse ses prévisions de production annuelle d’or de l’Algérie puisqu’elle table actuellement sur une extraction de 1,2 tonne d’or en 2009 contre une prévision initiale de 1,8 tonne, soit 60% de l’objectif qu’elle s’était fixé pour l’année en cours. Quant à la destination de la production de l’or algérien, M. Benzerga expliqué qu’une grande partie est exportée vers la Suisse pour des prix fixés selon les cours quotidiens de la Bourse de Londres correspondant à J+1 de la date de l’accord de vente entre Enor et la société-cliente suisse. Le reste est acheté par l’Agence nationale des métaux précieux (Agenor) qui se charge de son affinage et de sa commercialisation pour les bijoutiers et artisans nationaux. Avant d’être vendu en Suisse, l’or algérien est tout d’abord acheminé vers ce pays sous forme de lingots d’or brut composés d’or, d’argent et d’impuretés, et dont le poids varie entre 10 et 20 kilogrammes, pour y être affiné par de grandes maisons d’affinage suisses.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant