Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie dévoile sa stratégie en matière d’énergies renouvelables

L’Algérie dévoile sa stratégie en matière d’énergies renouvelables

jeudi 16 décembre 2010, par Rédaction

L’Algérie va investir plusieurs milliards de dollars dans le cadre de sa stratégie de développement des énergies renouvelables.

L'Algérie dévoile sa stratégie en matière d'énergies renouvelables. Le Gouvernement algérien lance un plan de développement des énergies renouvelables très ambitieux. D’ici vingt ans, l’Algérie espère produire autant d’électricité à partir des énergies renouvelables qu’elle en produit actuellement à partir de ses centrales alimentées au gaz naturel. "Dans quelque semaines, nous allons présenter au Gouvernement un plan de développement des énergies nouvelles et renouvelables. C’est un programme extrêmement ambitieux en matière d’énergies solaire, éolienne et géothermique", a annoncé Youcef Yousfi, Ministre algérien de l’Energie, le 6 décembre à Alger. "C’est un énorme programme et un immense défi. Le Gouvernement va accompagner et aider les opérateurs dans sa mise en oeuvre." Le but principal de cette nouvelle politique est de préparer le pays à l’ère post-pétrolière. Si l’Algérie reste un important producteur d’hydrocarbures, qui constituent actuellement la principale source de devises étrangères pour le pays, sa demande intérieure est en constante augmentation. Des accords de coopération en matière d’énergies alternatives ont déjà été signés avec plusieurs pays, notamment la France, les Etats-Unis, le Brésil, la Russie, la Chine et l’Allemagne.

Un autre aspect couvert par ce nouveau plan consiste à maintenir la place de l’Algérie en tant que fournisseur d’énergie à l’Europe et de futur fournisseur d’énergie "propre". Alors que la protection de l’environnement devient une question politique de plus en plus pressante, et au vu de la hausse inexorable des prix du pétrole, il existe de nombreuses incitations à mettre en oeuvre des politiques qui encouragent l’utilisation de sources d’énergie alternatives. C’est dans cet esprit que l’Algérie a lancé en 2007 la construction d’une centrale électrique hybride, utilisant à la fois l’énergie solaire et le gaz naturel, pour produire 180 mégawatts d’électricité, en plus de plans pour une centrale électrique solaire dans le Sahara d’une capacité de 150 mégawatts. Dans un avenir proche, l’Algérie devrait produire ses propres turbines à gaz et espère également concevoir et construire des centrales électriques en utilisant des entreprises nationales. Le Président Abdelaziz Bouteflika a chargé le Gouvernement d’élaborer des mesures visant à encourager l’investissement et à capitaliser sur les résultats de la recherche scientifique, notamment en matière d’énergies renouvelables, pour profiter à l’économie. Il a également demandé au Gouvernement d’élaborer un plan national crédible pour le développement de nouvelles énergies renouvelables avant le Conseil des Ministres en 2011. Lors de sa visite officielle en Allemagne du 8 décembre, le Président Abdelaziz Bouteflika et la chancelière Angela Merkel sont convenus de mettre en place une commission économique conjointe pour développer le projet Desertec.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après Magharebia