Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie et la Corée du Sud vont coopérer dans le nucléaire

L’Algérie et la Corée du Sud vont coopérer dans le nucléaire

mercredi 9 février 2011, par Rédaction

L’Algérie ambitionne de développer sa coopération nucléaire avec la Corée du Sud qui se dit disposée à partager son savoir-faire dans ce domaine.

L'Algérie et la Corée du Sud vont coopérer dans le nucléaire. « Notre pays est celui qui a construit le plus de centrales nucléaires au monde durant l’année 2010. La Corée du Sud est à la pointe de cette technologie », a fait observer le ministre des Affaires étrangères et du Commerce sud-coréen, Kim Saung Hwan, hier lors de la conférence de presse organisée à Djenane El-Mithak, en réponse à une question posée par le Jeune Indépendant. Le ministre sud-coréen, en visite en Algérie pour trois jours, n’a pas caché le souhait de son pays de « développer davantage » ce secteur de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques avec l’Algérie. Il a d’ailleurs reconnu que les discussions ont porté sur cette question, laquelle a été également abordée par le ministre algérien Mourad Medelci lors de son intervention. L’Algérie a engagé, depuis plusieurs années, des discussions avec divers pays dont la France avec Areva, l’Afrique du Sud et la Chine, mais c’est incontestablement la Corée du Sud qui pourrait rafler la mise.

L’Algérie n’a pas encore choisi le partenaire idéal mais le pays du Matin-Calme marque des points importants. Selon un officiel de l’ambassade sud-coréenne à Alger, son pays est « disposé à partager son savoir-faire dans ce domaine ». Le ministre sud-coréen a sérié trois secteurs dans lesquels les deux pays « devraient intensifier leurs efforts pour les cinq années à venir » afin de hisser les relations entre Alger et Séoul au niveau du partenariat stratégique signé par les deux pays. Pour Kim Sung Hwan, la coopération bilatérale entre l’Algérie et la Corée du Sud « devrait connaître un bond qualitatif » dans les secteurs de l’industrie, des énergies renouvelables et de l’énergie nucléaire pacifique. L’investissement et le secteur du commerce seront également relancés, a encore indiqué l’hôte du ministre algérien, qui a cité pour exemple le partenariat réussi de Samsung avec le groupe algérien Cevital. Il a annoncé la création prochaine à Alger d’un centre africain pour les solutions informatiques. Pour sa part, Mourad Medelci a affirmé que la coopération politique et économique est « prometteuse ». Il a souhaité que les entreprises sud-coréennes « puissent s’implanter durablement sur le marché algérien et saisir cette opportunité pour tout fédérer autour d’un objectif : promouvoir l’énergie renouvelable.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant