Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie et le Koweït vont lancer une ligne aérienne

L’Algérie et le Koweït vont lancer une ligne aérienne

dimanche 23 novembre 2008, par Rédaction

Une liaison aérienne entre l’Algérie et le Koweït sera créée afin d’accompagner le développement économique et commercial entre les deux pays.

L'Algérie et le Koweit coopèrent dans l'aérien. Ces derniers prévoient également la mise en place d’une société d’investissement mixte pour faciliter le flux des capitaux koweïtiens vers l’Algérie. Les deux projets ont été annoncés hier par le ministre des Finances, M. Karim Djoudi, à l’occasion de la tenue à la résidence El-Mithaq de la 5e session de la commission mixte bilatérale, la première depuis 1987. Les deux pays ont donc convenu d’ouvrir une ligne aérienne qui effectuera pas moins de 7 mouvements hebdomadaires. Cependant le ministre n’a pas indiqué la date où elle sera effective. « Nous sommes en phase d’exécution de l’accord », a-t-il déclaré. L’autre projet d’envergure sur lequel les deux parties semblent s’être entendus porte sur la création d’une société d’investissement semblable à celle créée il y a quelques mois entre l’Algérie et l’Arabie saoudite. A ce sujet, le ministre a laissé entendre qu’il sera créé une telle société « chaque fois qu’un pays souhaite développer des investissements en Algérie ». « S’il y a un fort potentiel d’investissement, il vaut mieux avoir un support financier conséquent », a-t-il affirmé.

M. Djoudi a expliqué qu’une société d’investissement a plusieurs objectifs, dont « le financement des investissements, l’évaluation de leurs opportunités et la participation à l’amélioration de leur management ». Même si les banques sont là, M. Djoudi a estimé qu’un « investisseur qui vient en Algérie a besoin de trouver en face de lui une société qu’il connaît plus ou moins, qui soit mixte (avec son pays) et qui puisse lui identifier les opportunités d’investissement et les conditions de les réaliser ». Pour le ministre, il ne fait aucun doute qu’en cette période de crise internationale « il y a intérêt à ce que les investisseurs koweitiens puissent participer à la croissance de l’Algérie » qui atteint 3,3 % en 2008.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant