Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie manque d’économistes qualifiés

L’Algérie manque d’économistes qualifiés

jeudi 4 novembre 2010, par Rédaction

L’Algérie souffre d’un manque d’experts en économie et en finances capables d’élaborer une vraie stratégie de développement du pays.

L'Algérie manque d'économistes qualifiés. L’Algérie ne dispose pas d’experts qualifiés ni d’instances d’analyse capables de l’aider à élaborer une stratégie économique de développement, ou de rédiger une loi de finances adéquate pour faire démarrer sa machine économique et améliorer les conditions sociales de la population. C’est en tout cas l’avis de certains députés de l’APN qui se sont prononcés hier lors de la séance plénière consacrée au débat du projet de loi de finances 2011. Les intervenants ont donné pour preuve la crise financière de 2008, lorsque tous les cadres de la sphère économique prétendaient que le pays était à l’abri. « La réalité a démontré la fausseté de leurs prévisions car nous avons tout de suite ressenti les répercussions de cette crise à travers l’inflation provoquée par la hausse des produits alimentaires et la dégradation accrue du pouvoir d’achat », a argué un député, avant d’en déduire que « le gouvernement n’accepte pas les critiques constructives car il a réduit le Conseil national économique et social au silence ».

« Une instance d’experts pourtant compétente qui fournissait périodiquement des rapports détaillés reflétant la conjoncture socioéconomique de l’Algérie. » Un député du FLN a mis en garde contre une crise pétrolière subite qui pourrait entraîner l’Algérie dans une crise financière et économique profonde vu la quasi-dépendance du pays des hydrocarbures. Il a estimé que les lois de l’Algérie régissant l’économie et les investissements ne sont pas fondées sur une stratégie bien réfléchie, mais sont plutôt des réactions face à des situations précises. Certains intervenants ont mis l’accent sur le manque flagrant d’infrastructures de santé publique dans les zones reculées tout en proposant l’instauration de centres de santé de proximité dans chaque commune.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant