Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie peut mieux faire en matière d’IDE

L’Algérie peut mieux faire en matière d’IDE

jeudi 20 août 2009, par Rédaction

Les experts estiment que l’Algérie peut attirer plus de cinq milliards de dollars d’IDE par an en améliorant le climat des affaires dans le pays.

L'Algérie peut mieux faire en matière d'IDE. Le ministre des Finances a révélé en mars dernier que la moyenne du rythme des investissements directs étrangers en Algérie est de 1 milliard de dollars par an. Cette donnée, tout en révélant l’ampleur des investissements d’un pays et son degré d’attractivité, ne constituent pas, aux yeux de certains partenaires économiques nationaux, une condition sine qua non pour se lancer dans des opérations d’investissement dans leur propre pays. En octobre 2008, un programme d’investissement euro-méditerranéen, appelé « Invest in Med », a été lancé à partir de la Tunisie. Ce programme qui touchera l’Algérie vise à mettre en relation les partenaires et acteurs économiques à travers les rencontres d’affaires et les conférences, comme il s’emploiera à mettre en place des opérations d’assistance, des sessions de formation et d’études. Pour mener efficacement ces actions, ce programme d’investissement ciblera des « niches sectorielles » précises ou des domaines « transversaux » à l’image des jeunes entrepreneurs et des femmes, la micro-entreprise, le partenariat public/privé et la promotion des PME.

Plus que le milliard de dollars dont a fait état le ministre des Finances, dans des conditions idéales du climat d’investissement, l’Algérie pourrait accueillir des IDE de l’ordre de 5 à 6 milliards de dollars d’après les spécialistes. Comme a eu à le déplorer le président de la République lui-même, dans la phase actuelle, ce sont plutôt les opérations purement commerciales (représentations en Algérie de firmes de construction automobile, de fabrication de médicaments) qui font l’actualité de l’investissement en Algérie. En tout cas, dans le rapport de la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (CNUCED) sur l’investissement dans le monde en 2008, notre pays se retrouve dans la position de huitième en Afrique en matière d’attractivité pour les investissements étrangers. Ces derniers étaient de 1,6 milliard de dollars en 2007 en direction de l’Algérie, selon l’institution onusienne. L’Algérie vient bien après le Nigeria (12,5 mds de $), l’Egypte (11,6 mds de $), l’Afrique du Sud (5,2 mds de $), la Maroc (2,6 mds de $), la Libye (2,5 de $) et le Soudan (2,4 de $).

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jour d’Algérie