Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie produira 720 kilos d’or en 2008

L’Algérie produira 720 kilos d’or en 2008

dimanche 7 décembre 2008, par Rédaction

La production d’or de l’Algérie devrait atteindre 720 kilos en 2008 selon le PDG de l’Entreprise nationale de l’or (ENOR).

L'Algérie produit de l'or. Seulement 4 kg d’or ont été écoulés en 2008 sur le marché algérien par l’Entreprise nationale de l’or (ENOR) dont la production d’or en Algérie devrait atteindre à la fin de l’année 720 kg, selon les prévisions de clôture annoncées hier par M. Mustapha Benzerga, directeur général de l’entreprise. Le marché local, dont les besoins sont estimés à 10 tonnes, absorbe donc moins de 1 % de la production locale qui, elle, est exportée, tandis que le secteur informel se charge de satisfaire la demande nationale. M. Benzerga, qui intervenait sur les ondes de la Chaîne III, a expliqué cette situation par la mauvaise expérience qu’a connue l’entreprise en 2006, quand elle a mis sa production sur le marché national. Il y a eu « mévente car le marché ne pouvait pas absorber la production », ce qui a engendré une grave crise pour l’ENOR. Aujourd’hui, a-t-il dit, « la quasi-totalité de la production a été exportée en Suisse », pour un montant de un milliard de dinars.

L’or produit en Algérie est ainsi raffiné en Suisse car si cela devait se faire localement il coûterait trop cher. L’ENOR compte, néanmoins, selon son DG, utiliser « tous les moyens pour vendre et satisfaire le marché national », à condition toutefois qu’il y ait « une véritable filière de l’or en Algérie ». En attendant, « des négociations sont en cours avec l’AGENOR (Agence nationale pour la distribution et la transformation de l’or et des métaux précieux) pour lui donner une partie de notre production à raffiner », a précisé M. Benzerga. Avec un peu plus de 700 kg à peine de production, l’Algérie reste « un petit producteur » comparée à d’autres pays comme l’Afrique du Sud ou le Ghana, a souligné l’invité de la radio, et ce malgré l’entrée en production depuis le début de l’année du gisement de Tirek Amesmessa qui devrait produire 3 tonnes par an. A partir de 2009, la production de ce gisement devrait atteindre « 1,8 à 2 tonnes, représentant un montant de 4 milliards de dinars », a fait savoir le responsab

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant