Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie profite de la hausse de la production céréalière

L’Algérie profite de la hausse de la production céréalière

lundi 12 octobre 2009, par Rédaction

La hausse de la production céréalière mondiale va permettre à l’Algérie de réduire sa facture d’importation de céréales en 2009.

L'Algérie profite de la hausse de la production céréalière. La récolte mondiale de blé monterait finalement à 666 millions de tonnes, selon le Conseil international des céréales (CIC) dans son dernier rapport. « Les rendements obtenus en Europe, en Russie, en Ukraine, en Uruguay et en Algérie dépasseraient finalement les espérances », écrit le rapport. Cette bonne récolte permettra de porter les stocks pour cette fin de campagne à 185 millions de tonnes, soit une hausse de 22 millions de tonnes par rapport à la campagne précédente. La consommation mondiale de blé grossirait, de son côté, de 1 million de tonnes seulement, pour atteindre 643 millions. Cette nette reconstitution des stocks entraînera une baisse des importations des pays consommateurs de blé et une moindre volatilité des prix par rapport à l’année précédente.

C’est le cas pour l’Algérie, l’un des plus gros importateurs mondiaux de blé, qui réduirases approvisionnement du marché mondial grâce à sa production céréalière de plus de 60 millions de quintaux dont 24,3 millions de quintaux de blé dur et 11,3 millions de blé tendre. La baisse des prix entraînée par la baisse de la demande inquiète énormément les gros pays producteurs qui sont en train de réduire les surfaces emblavées pour maintenir les prix du blé en hausse. Aux Etats-Unis, une réduction de 9 % des surfaces en blé est attendue, selon l’USDA (statistiques américaines), pour 2009. Compte tenu des prix du blé enregistrés au cours de la campagne 2008-2009, les analystes du monde entier s’accordent sur un recul des surfaces de blé semées en 2009. Le CIC, notamment, retient comme hypothèse un recul des surfaces mondiales de 1,6 % par rapport à 2008 (221,7millions d’hectares contre 225,3 millions en 2008).

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant