Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie réduit de moitié sa facture de blé

L’Algérie réduit de moitié sa facture de blé

jeudi 29 juillet 2010, par Rédaction

La facture d’importations de blé de l’Algérie a baissé de moitié entre le premier semestre 2010 et la même période de l’année 2009.

L'Algérie réduit de moitié sa facture de blé. La campagne céréalière record de 2008/2009 a permis à l’Algérie de réduire ses importations en blé au cours du premier semestre de 2010 par rapport à la même période de l’année précédente. Le volume des approvisionnements du pays en blé auprès du marché mondial est passé de 3,277 millions de tonnes à 2,832 millions, selon les données recueillies auprès du Centre national de l’informatique et des statistiques relevant des Douanes algériennes. Cette baisse relative a permis à l’Algérie de réduire ses dépenses en blé de presque de moitié, passant de 1,24 milliard de dollars à 644,26 millions.

Cette réduction s’explique surtout par la baisse des cours du blé sur le marché mondial par rapport à l’année précédente où l’or jaune avait atteint des pics historiques après la crise économique mondiale qui a touché pratiquement tous les produits alimentaires de base. Le blé tendre représente la grande partie des importations globales avec 1,897 million de tonnes pour 389,91 millions de dollars, contre 935 350 tonnes de blé dur pour 254,35 millions de dollars. La France demeure le premier fournisseur de l’Algérie en blé tendre avec 1,786 million de tonnes pour un montant de 367,1 millions de dollars. L’Allemagne, qui est notre deuxième fournisseur en blé tendre, vient très loin derrière la France avec 67 485 tonnes pour 13,88 millions de dollars et la Finlande avec 26 939 tonnes pour 5,6 millions de dollars.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant