Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie réduit ses importations de blé

L’Algérie réduit ses importations de blé

mercredi 24 février 2010, par Rédaction

L’Algérie a réduit sa facture d’importation de blé de 1,36 milliard de dollars en 2009.

L'Algérie réduit ses importations de blé. Une baisse considérable des importations de blé de l’Algérie due essentiellement à la récolte céréalière record enregistrée durant la campagne précédente. Le montant global des importations de blé dur et tendre est passé de 3,19 milliards de dollars en 2008 à 1,83 milliard en 2009, a appris le Jeune Indépendant auprès des Douanes algériennes. Cette baisse substantielle est due à la réduction des quantités importées après une production record de 6,2 millions de tonnes de céréales, dont 3,56 millions de blé. La baisse des cours sur le marché mondial a également permis à l’Algérie de faire des économies.

L’Algérie demeure néanmoins l’un des plus gros importateurs mondiaux de l’or jaune. Les approvisionnements du pays auprès des marchés mondiaux ont atteint 5,69 millions de tonnes, contre 6,48 millions en 2008. Ces quantités colossales place l’Algérie septième gros importateur mondial de blé après l’Egypte, l’Océanie, le Brésil, l’Europe, le Japon et l’Indonésie, selon le classement du Conseil international des céréales (CIC). Le blé tendre représente plus que le double des importations globales du pays en blé. L’Algérie en a importé pour près d’un milliard représentant une quantité de 3,84 millions de tonnes, contre 1,84 million de tonnes de blé tendre pour 792,5 millions de dollars. La France demeure le premier fournisseur de l’Algérie en blé tendre avec 3,24 millions de tonnes pour 879,64 millions de dollars. Elle est son deuxième fournisseur en blé dur avec 477 071 tonnes pour 225,46 millions de dollars.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant