Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie s’engage à dépolluer les sites industriels dangereux

L’Algérie s’engage à dépolluer les sites industriels dangereux

lundi 18 octobre 2010, par Rédaction

L’Algérie a signé un mémorandum d’entente avec l’ONUDI pour la dépollution des anciens sites industriels à travers l’Algérie.

L'Algérie s'engage à dépolluer les sites industriels dangereux. C’est hier que la convention a été paraphée au siège du ministère de l’Environnement en présence du directeur général de l’ONUDI, M. Kandeh Yumkella. Quant aux objectifs, ils consistent à une assistance technique par le biais de nouvelles technologies pour la dépollution des anciens sites industriels qui renferment des substances dangereuses pour la santé publique en Algérie. Le ministre de l’Environnement, M. Cherif Rahmani, a indiqué que « le but de l’usine de dépollution est d’intégrer grâce aux innovations technologiques le démantèlement des déchets toxiques spéciaux en ouvrant la voie à l’économie de l’énergie ».

En effet, le ministre a précisé lors d’un point de presse tous les effets nocifs « des pesticides périmés, la cyanure et les huiles des anciens transformateurs électriques qu’il faut éliminer progressivement ».
Il s’agit, en somme, « d’une réhabilitation sur le plan économique et environnemental de ces anciens sites pour lesquels nous disposons actuellement un cadastre précis », a ajouté le ministre. Il est à rappeler que l’Algérie a signé en 2006 la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants avec comme l’objectif l’élimination des 12 produits toxiques les plus dangereux. L’Algérie, a fait savoir le ministre, a réussi « à éliminer 90 % des substances de CFC grâce à un programme totalement maîtrisé ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant