Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie va investir massivement dans l’agriculture en 2010

L’Algérie va investir massivement dans l’agriculture en 2010

lundi 4 janvier 2010, par Rédaction

L’Algérie prévoit d’investir 220 milliards de dinars dans le secteur de l’agriculture en 2010 selon le ministre Rachid Benaïssa.

L'Algérie va investir massivement dans l'agriculture en 2010. Alors que la pluie se fait très rare en Algérie en ce début d’hiver, le spectre de la sécheresse ne semble pas inquiéter le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa, qui s’est montré serein sur cette question, lors de son passage, hier, sur les ondes de la Chaîne III. Il estime, à ce sujet : « On est dans une répartition acceptable. Nous attendons, j’espère, des pluies au mois d’avril. Ce que je peux dire au sujet de la céréaliculture, c’est que jusqu’au 31 décembre 2009, les céréaliculteurs avaient déjà emblavé près de 2,8 millions d’hectares. C’est-à-dire qu’on est très proches des 3 millions d’hectares habituels. Ils ont très bien travaillé, ils croient en leur activité, ils ont opté pour une utilisation meilleure des engrais et des semences traitées. J’espère qu’ils mettront les engrais supplémentaires au cours des mois à venir (janvier et février) lorsque les opérations de désherbage auront lieu. » Questionné à propos du montant financier consommé durant l’année 2009 et s’il sera le même durant l’année 2010, le ministre a répondu que « dans le cadre des actions de recentrage, il fallait assainir un certain nombre de situations, revoir les modes de financement et de soutien, etc. Le bilan est en train d’être fait en ce qui concerne les consommations. En 2010, on disposera de 210 à 220 milliards de dinars pour le renouveau rural, pour le renouveau agricole et également pour soutenir les activités en terme de recherche et d’assistance technique et autres. »

Mais le ministre a indiqué que « le plus grand soutien dans le domaine de l’agriculture en Algérie va aller à l’économie de l’eau ainsi qu’à tout ce qui est lié au patrimoine génétique ». Le ministre appréhende l’année 2010 sous de bons auspices. Pour lui, la dynamique est lancée et elle va se renforcer, car l’un des objectifs visés par les actions de recentrage était de donner confiance aux agriculteurs, aux éleveurs et aussi aux investisseurs dans l’agroalimentaire et l’agro-industrie. « Nous sommes en train de constater qu’il y a un mouvement sur le terrain et l’introduction des techniques nécessaires à l’amélioration de la productivité agricole en Algérie. Je pense qu’avec cette dynamique et une bonne pluviométrie, la productivité s’améliorera dans beaucoup de produits. Il n’y a pas de miracle, seul le travail compte. Si cette dynamique se poursuit, et en mettant tous ces éléments en synergie ainsi que des conditions nécessaires pour un développement durable, les objectifs assignés pour 2010 seront atteints ». M. Benaïssa est catégorique : « En 2010, seul le travail donnera des résultats. »

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant