Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie va investir massivement dans les énergies renouvelables

L’Algérie va investir massivement dans les énergies renouvelables

lundi 6 décembre 2010, par Rédaction

L’Algérie compte investir plusieurs milliards de dollars dans le développement des énergies renouvelables dans les 20 prochaines années.

L'Algérie va investir massivement dans les énergies renouvelables. L’Algérie s’apprête à lancer un "ambitieux" programme de développement des énergies renouvelables s’étalant sur 20 ans et devant augmenter considérablement la production de l’électricité à partir de ces énergies alternatives, a annoncé lundi le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi. "Dans quelque semaines nous allons présenter au gouvernement un plan de développement des énergies nouvelles et renouvelables (...) c’est un programme extrêmement ambitieux en matière d’énergies solaire, éolienne et de géothermique", a-t-il déclaré lors d’une cérémonie dédiée au code d’éthique des sociétés du groupe de Sonelgaz.

Dimanche, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a ordonné au gouvernement de présenter en Conseil des ministres, dans le courant de l’année 2011, un véritable plan national de développement des énergies nouvelles et renouvelables. Concernant les détails de ce plan, le ministre s’est limité à dire qu’il devrait aboutir à la production d’ici 20 ans à partir des énergies renouvelables des mêmes quantités d’électricité produites actuellement à partir du gaz naturel. S’étalant sur 20 ans, ce programme sera scindé en trois étapes, dont une première période d’essai de trois ans destinée à identifier les technologies en matière des énergies renouvelables qui s’adaptent le mieux aux conditions climatiques de l’Algérie, a poursuivi le ministre.

Le programme prévoit également la conception et la réalisation des équipements liés à cette industrie. Cette mission a été confiée au groupe Sonelgaz qui sera désormais chargé de promouvoir la fabrication de ces équipements. "C’est un énorme programme, c’est un énorme défi, le gouvernement sera là pour accompagner et aider les opérateurs dans sa mise en œuvre", a-t-il promis. Pour les perspectives de ce programme, le ministre n’a pas écarté la possibilité d’exporter ces énergies si l’Algérie arrive à maîtriser la technologie et si l’Europe se montre prête à ouvrir son marché d’électricité, a-t-il signalé.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après APS