Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut développer son industrie agroalimentaire

L’Algérie veut développer son industrie agroalimentaire

mardi 30 mars 2010, par Rédaction

Le gouvernement affirme vouloir développer l’industrie agrolimentaire en Algérie pour réduire la facture des importations alimentaires du pays.

L'Algérie veut développer son industrie agroalimentaire. Gros importateur de biens alimentaires à l’échelle africaine, l’Algérie ambitionne de devenir un pays exportateur d’ici à 2014. « Un objectif souhaitable et logique eu égard aux potentialités existantes », a estimé hier le directeur de l’intelligence économique et de la prospective au ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements, M. Mohamed Bacha. Nous ferons en sorte que la valeur ajoutée de l’industrie agroalimentaire progresse, que la production nationale puisse se substituer aux importations et que cela se traduise réellement sur la balance des paiements du pays », a affirmé M. Mohamed Bacha hier lors d’une conférence de presse sur les résultats des premières assises nationales des industries agroalimentaires tenues les 21 et 22 mars à Alger. Le montant des exportations de l’Algérie en produits alimentaires devrait atteindre 1,6 milliard de dollars à l’horizon 2014, contre 120 millions de dollars actuellement, selon les prévisions optimistes de ce responsable. Il a toutefois reconnu que les industriels algériens devraient se conformer aux normes internationales et faire face à la rude concurrence, notamment avec l’adhésion du pays à la zone arabe de libre-échange et l’ouverture totale de la zone de libre-échange entre l’Algérie et l’Union européenne d’ici à 2017.

Pour M. Bacha, la relance du secteur de l’agroalimentaire dépend, en grande partie, du degré d’implication du privé. Celui-ci est pleinement conscient de son rôle et sa contribution aux assises des industries agroalimentaires a permis de cerner les problèmes qui entravent le développement du secteur. Loin de l’assistanat, le ministère de l’Industrie et de la Promotion des investissements propose une série de solutions d’appui au secteur agroalimentaire en Algérie à travers son plan de développement de l’industrie agroalimentaire qui sera proposé au gouvernement dans quelques semaines. Parmi les principaux axes de ce programme, la création d’un fonds pour la filière qui sera doté de 50 milliards de dinars. La mission principale de ce fonds est de permettre aux entreprises d’être plus performantes et de réaliser des résultats. Cette mesure est surtout dictée par la complexité du secteur de l’agroalimentaire qui peine à contracter des financements bancaires. Grâce à ce fonds, l’Etat pourra apporter des appuis ciblés. Outre l’appui financier, le plan consiste également à coordonner entre les industriels et les agriculteurs qui devraient se conformer à des plans de production répondant aux besoins de l’industrie agroalimentaires. Il a annoncé, à ce titre, la réalisation annuelle de 5 000 contrats de prestations liant des industriels aux agriculteurs. Ce même plan prévoit également la création d’un conseil national de l’industrie agroalimentaire qui regroupera les différents intervenants, à savoir les industriels, les centres de recherche, les chambres de commerce et les banques.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant