Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Algérie veut renforcer sa coopération avec la Tchéquie

L’Algérie veut renforcer sa coopération avec la Tchéquie

jeudi 25 février 2010, par Rédaction

L’Algérie ambitionne de renforcer sa coopération économique avec la Tchéquie selon le ministre de l’Industrie Hamid Temmar.

L'Algérie veut renforcer sa coopération avec la Tchéquie. Les relations entre l’Algérie et la République tchèque doivent sortir rapidement du cadre commercial pour se transformer en partenariats industriels englobant de nombreux secteurs. Il s’agit d’accorder une attention particulière aux secteurs qui peuvent servir de locomotive pour élever le niveau de coopération entre les deux pays, à savoir l’agriculture, le traitement des eaux, les nouvelles technologies, la mécanique, la pétrochimie, le médicament et l’agroalimentaire. L’Algérie est intéressée par le transfert de technologie, le savoir-faire et l’expérience tchèque dans ces domaines. C’est ce qui a été déclaré au ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce, M. Vladimir Tosovsky, en séjour à Alger à la tête d’une délégation d’hommes d’affaires représentant 21 entreprises, aussi bien par le ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, M. Hamid Temmar, lors du forum économique algéro-turc, que par celui du Commerce, M. El-Hachemi Djaâboub, lors d’une entrevue avant-hier.

L’Algérie veut une relation de qualité avec la République tchèque et les discussions entre les deux délégations ont porté sur la nécessité de « porter les niches pouvant offrir des opportunités d’investissements dans l’intérêt des deux pays ». L’Algérie veut ainsi passer du stade des échanges commerciaux à l’investissement des entreprises tchèques dans les nombreux projets que lance le pays, ont affirmé les ministres algériens, en rappelant l’excellence des relations entre les deux pays sur tous les plans. Les points de vue de l’Algérie convergent, d’ailleurs, avec ceux de la Tchéquie. A ce propos, le ministre tchèque de l’Industrie et du Commerce a affirmé que son pays veut œuvrer dans ce sens, comme il a souligné la disponibilité et l’intérêt des hommes d’affaires tchèques au marché algérien. Il a mis en exergue les nombreuses opportunités qu’offre le marché algérien, notamment dans les domaines de l’agriculture, de la construction automobile et de l’énergie électrique.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant