Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > L’Amérique soutient l’ONU dans le dialogue Maroc-Polisario

L’Amérique soutient l’ONU dans le dialogue Maroc-Polisario

jeudi 23 décembre 2010, par Rédaction

Les Etats-Unis d’Amérique soutiennent les efforts de l’ONU visant à encourager le dialogue entre le Maroc et le Front Polisario sur le Sahara Occidental.

L'Amérique soutient l'ONU dans le dialogue Maroc-Polisario. Les Etats-Unis continuent de soutenir l’envoyé personnel de Ban Ki-moon pour le Sahara occidental, Christopher Ross. Durant son briefing quotidien, le porte-parole du département d’Etat américain, Philipp Crowley, a réitéré la position de l’administration Obama de continuer à ‘’appuyer les efforts de médiation de l’ONU’’ sur le dossier du Sahara occidental qui oppose le Maroc et le Front Polisario. A cet effet, Philipp Crowley a affirmé qu’ »il n’y a pas de changement dans la politique américaine concernant ce conflit vieux de 35 ans. « Nous continuons à appuyer les efforts de médiation des Nations unies’’, a-t-il martelé. Depuis l’arrivée du médiateur onusien, l’Américain Christopher Ross, en remplacement du Néerlandais Peter Van Walsum, une nouvelle dynamique a été enclenchée pour résoudre le conflit du Sahara occidental à travers des négociations plus substantielles, comme exigé par le Conseil de sécurité de l’ONU.

M. Ross s’est montré déterminé à aller jusqu’au bout de sa stratégie en dépit de l’énormité des désaccords qui caractérisent les positions respectives du Front Polisario et du royaume du Maroc. Le statu quo qui perdure ne l’a pas pour autant empêché de persister à travers l’organisation de réunions informelles en perspective d’un round de négociations plus sérieux et plus conséquent. L’administration américaine a depuis longtemps adopté une position plus ou moins équilibriste avant de faire un virage en faveur du plan marocain d’autonomie avec l’avènement de George W. Bush. Pour autant, depuis l’arrivée de Barak Obama, l’Amérique semble revenir à sa politique initiale en soutenant M. Ross et à travers lui Ban Ki-moon pour résoudre cette question.
La semaine dernière, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté la résolution appuyant le processus de négociations en vue de parvenir à une solution négociée.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant