Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Etat soutiendra les grandes entreprises en Algérie

L’Etat soutiendra les grandes entreprises en Algérie

lundi 19 octobre 2009, par Rédaction

L’Etat s’est engagé à soutenir les grandes entreprises algériennes pour relancer la production industrielle en Algérie.

L'Etat soutiendra les grandes entreprises en Algérie. La décision de l’Etat de soutenir certaines entreprises nationales a pour principal objectif de relancer la production nationale afin de réduire la facture des importations de l’Algérie qui ne cesse de grossir en parallèle d’un marché pétrolier en déclin. Par ailleurs, il incombe à l’Etat d’investir dans les industries lourdes et stratégiques car les investisseurs étrangers cherchent plutôt les opérations rentables qui leur génèrent plus d’argent en peu de temps. Explications fournies par le ministre de l’Industrie, Hamid Temmar, en marge du salon international « Alger Industrie 2009 » qu’il a inauguré hier à la Safex. « Nous sommes toujours sous l’emprise de la crise économique mondiale et nous devons trouver des solutions pour nous prémunir de ses retombées », a-t-il déclaré. Pour le ministre, le soutien de l’Etat aux fleurons de l’industrie algérienne en épongeant leurs dettes est une nécessité afin de relancer la machine de la production et réduire le volume des importations qui reste très important par rapport à un marché pétrolier en déclin. « Cette nouvelle stratégie d’aide concerne les entreprises publiques qui ont de fortes potentialités et une grande part dans le marché national algérien », a-t-il expliqué en ajoutant que le gouvernement encouragera en parallèle les investisseurs étrangers.

Il a regretté cependant que les opérateurs privés optent souvent pour les opérations commerciales au détriment de l’investissement productif en Algérie. « Malheureusement, les opérateurs étrangers vont uniquement dans les secteurs qui les intéressent et ce ne sont pas forcément les mêmes secteurs auxquels nous nous intéressons », a-t-il déclaré. En clair, le secteur privé « ne s’aventure pas » beaucoup dans certains secteurs industriels importants pour la croissance économique et l’intégration nationale, or la politique et la stratégie actuelle de l’Algérie est la relance de la production nationale et, dans ce cas, l’industrie en constitue la base essentielle. « Nous avons décidé de revoir le secteur public et de voir quelles sont les branches les plus importantes pour le développement de l’industrie ». La SNVI, la SNTF et l’ENIEM sont en tête des entreprises concernées par cette aide étatique. Le ministre a toutefois précisé que l’Etat veut associer les partenaires nationaux et internationaux dans sa stratégie industrielle. « Nous demandons à ce que les partenaires internationaux ou nationaux prennent des participations, et nous voudrions même que, dans certains secteurs, le partenariat se fasse uniquement entre notre secteur privé national et étranger. L’essentiel pour nous est la relance de la production nationale », a-t-il conclu.

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant