Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Etat va aider Algérie Poste pour le service universel

L’Etat va aider Algérie Poste pour le service universel

mardi 28 juin 2011, par Rédaction

L’Etat est disposé à assister Algérie Poste dans le développement du service universel postal selon le ministre Moussa Benhamadi.

L'Etat va aider Algérie Poste pour le service universel. Selon le ministre, Algérie Poste pourra enfin bénéficier des disponibilités intactes de ce fonds, alimenté par les opérateurs de télécommunications par 3 % de leur chiffre d’affaires, dans la mesure où le Trésor public met déjà à la disposition de l’opérateur public, dans le cadre de son programme de modernisation, des concours définitifs de 14 milliards de dinars. Moussa Benhamadi s’exprimait hier, à l’occasion de la signature de cahiers des charges entre l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) et Algérie Poste dont un nouveau directeur général, Mohand Akli Mahloul, a été installé hier dans ses fonctions. Prévus par le dispositif réglementaire depuis 2003 et en attendant la signature d’une convention finale, ces cahiers des charges permettent dorénavant à Algérie Poste de fournir l’ensemble des services postaux (courrier jusqu’à 2kg, télégrammes, lettres recommandées, colis jusqu’à 20 kg, règlement des pensions et mandats...) et assurer une présence postale dans toutes les agglomérations de plus de 6 000 habitants.

Il s’agit, en fait, d’assurer des prestations de qualité, même non rentables, quelle que soit la localisation géographique ou la position sociale des utilisateurs. Soit aider Algérie Poste à combler le déficit en bureaux de poste, assurer une présence dans les zones « blanches » non couvertes, notamment les localités isolées, et répondre à une demande toujours croissante. D’autant que le niveau de couverture est assez déséquilibré, avec des agglomérations de moins de 2 000 habitants ou de plus de 20 000 déjà couvertes et d’autres non. Selon Moussa Benhamadi, il n’est nullement question de fermer des agences mais de réaménager et rouvrir celles qui ont été notamment dégradées et renforcer le réseau actuel (3 400 bureaux).

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Soir d’Algérie