Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’Etat veut réduire le chômage des diplômés en Algérie

L’Etat veut réduire le chômage des diplômés en Algérie

mardi 8 février 2011, par Rédaction

Le partenariat annoncé entre l’enseignement supérieur et 9 organismes publics vise à réduire le chômage des jeunes diplômés en Algérie selon le gouvernement.

L'Etat veut réduire le chômage des diplômés en Algérie. Afin de créer des postes d’emploi et de donner plus d’opportunités aux diplômés universitaires dans le monde du travail en Algérie, une convention de partenariat a été signée, hier, entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et 9 organismes publics à Alger. « La convention en question, ont expliqué les représentants du ministère, porte sur la création d’un partenariat entre les universités et les centres de recherche, d’un côté, et des organismes sociaux et économiques des différents secteurs professionnels, de l’autre. Ce partenariat permettra, en outre, aux institutions concernées d’avoir une représentation au niveau des universités et des centres de recherche qui offrira aux universitaires un soutien matériel et technique dans la réalisation de leurs projets. »

En s’exprimant sur cette initiative, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Rachid Harraoubia a mis en avant l’importance de ce partenariat. « Il faut mettre en œuvre des mécanismes dans le cadre de l’emploi afin de résorber le chômage des jeunes diplômés en Algérie, conformément aux orientations du président Bouteflika lors du dernier Conseil des ministres », a-t-il souligné. De son côté, un autre responsable au ministère a indiqué que « ce genre d’initiative vise principalement la valorisation économique de l’activité de recherche et du développement technologique à travers le transfert des produits scientifiques et technologiques. Il s’agit aussi de valoriser les savoirs vers le monde socioéconomique, grâce aux différents mécanismes prévus à cet effet et aux différentes structures et services de valorisation dont disposent les établissements d’enseignement supérieur et de recherche scientifique et les institutions de recherches dans différents secteurs ».

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant