Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’économie de l’Algérie reste vulnérable

L’économie de l’Algérie reste vulnérable

jeudi 14 mai 2009, par Rédaction

L’économie de l’Algérie demeure vulnérable aux chocs extérieurs de par sa dépendance aux ressources pétrolières selon une experte suisse.

L'économie de l'Algérie est vulnérable. A l’occasion du 5e Forum international de la finance d’Alger, Michelle Spoerri, une ancienne ministre de l’Intérieur du canton de Genève (Suisse), a dressé un tableau plutôt inquiétant de la situation de l’économie de l’Algérie. « L’économie algérienne est vulnérable. Elle souffre d’une faible diversification et d’une dépendance accrue aux ressources pétrolières », constate-t-elle. Qualifiant de « complexe » la situation de notre économie, elle note qu’il est encore difficile de la cimenter à l’échelle nationale, dans une allusion aux disparités dans le développement. « Il faut du temps », analyse-t-elle. Citant une étude de Doing Business, elle rappelle que l’Algérie est classée à la 132e place sur les 181 pays, en matière de climat des affaires.

Michelle Spoerri trouve que les dernières mesures initiées par le gouvernement Ouyahia pour recadrer l’investissement étranger sont « très strictes ». S’agissant de la création d’entreprises, elle estime que c’est un véritable parcours du combattant. « L’Algérie devrait améliorer les conditions cadres pour la création de plus d’entreprises », plaide-t-elle. Rédha Hamiani, président du Forum des chefs d’entreprise (FCE), souligne que « l’inertie » qui caractérise le secteur financier algérien pénalise les entreprises nationales qui peinent, ajoute-t-il, à « financer leurs projets ». Il invite les pouvoirs publics à engager une sérieuse réflexion sur le devenir des entreprises en Algérie. Djamel Bessa, président de l’Association des banques et établissements financiers (ABEF), a estimé qu’« il faut profiter des leçons des échecs tirées par le passé afin d’éviter les conséquences de la crise économique mondiale ».

Synthèse de Samir, www.algerie-dz.com
D’après El Watan