Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > L’investissement public moteur de la croissance hors pétrole en (...)

L’investissement public moteur de la croissance hors pétrole en Algérie

dimanche 11 avril 2010, par Rédaction

L’investissement public demeure le moteur de la croissance dans les secteurs économiques hors pétrole et gaz en Algérie.

L'investissement public moteur de la croissance hors pétrole en Algérie. La poursuite de la mise en œuvre du programme d’investissements publics a donné un bon coup à la croissance du PIB hors hydrocarbures en Algérie. « Les progrès en matière de stabilité monétaire et de résilience du secteur bancaire ont permis d’asseoir davantage l’objectif de stabilité financière en 2009, dans une situation d’excès de l’épargne sur l’investissement en tant que caractéristique macroéconomique majeure », a déclaré le vice-gouverneur de la Banque d’Algérie, Ali Touati. Evoquant le rôle de la Banque d’Algérie et du Conseil de la monnaie et du crédit à cet égard, il a indiqué que, dans le cadre de leurs prérogatives respectives en matière de stabilité financière, ils ont initié plusieurs actions, notamment sous l’angle réglementaire et du renforcement des dispositifs pour consolider davantage la stabilité et la solidité financière des banques et établissements financiers en 2008-2009.

S’agissant du cadre du renforcement des outils de supervision, il a précisé que la fonction de surveillance générale du système bancaire a été développée davantage en 2009. « En plus de son rôle de support à la Commission bancaire, la Banque d’Algérie joue un rôle pivot dans la surveillance macro-prudentielle, voire la surveillance systémique. En conséquence, le développement des instruments macro-prudentiels soutient la stabilité financière ». Abordant les mesures prévues en 2010, il a annoncé qu’avec l’assistance technique du FMI et dans le but d’assurer la stabilité et l’intégrité du système bancaire algérien, la Banque d’Algérie développera davantage ses capacités de contrôle sur place, ainsi que la capacité de détection précoce des vulnérabilités des banques et établissements financiers dont la solvabilité a enregistré une nette consolidation en 2009.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant