Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La BADR effacera les dettes des agriculteurs en Algérie

La BADR effacera les dettes des agriculteurs en Algérie

mercredi 29 juillet 2009, par Rédaction

La Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) va bientôt lancer l’opération d’effacement des dettes agriculteurs en Algérie.

La BADR va effacer les dettes des agriculteurs en Algérie. L’effacement par la BADR des dettes des agriculteurs en Algérie intervient après une polémique entourant le refus de cette dernière de se joindre à l’opération décidée par le président Abdelaziz Bouteflika. Les agriculteurs liés par ces crédits à la BADR sont redevables d’une dette de 22 milliards de dinars. Leur nombre est estimé par M. Allioui à 125 000 agriculteurs qui vont désormais avoir un traitement similaire à ceux liés à la CNMA. « Nous prévoyons une intensification de l’opération de suppression des dettes des fellahs dans les prochains jours », a-t-il encore souligné. Jadis, la Caisse nationale de la mutualité agricole avait entamé l’opération qui a concerné quelque 125 000 agriculteurs pour une somme de 19 milliards de dinars.

Après les tergiversations enregistrées par les agriculteurs au niveau de la BADR, l’UNPA avait interpellé le ministère des Finances en charge de l’application de la décision présidentielle. La BADR a été auparavant accusée de retarder l’opération et de n’avoir pas pris en compte l’intervention de l’UNPA et de la Chambre nationale d’agriculture qui ont réclamé le suivi de l’opération et à être informées. De son côté, le ministère des Finances avait rassuré l’UNPA que l’opération de suppression des dettes au niveau de la BADR sera enclenchée incessamment. « Le ministère des Finances et le directeur général du Trésor public se sont engagés lors de notre réunion du 18 juillet dernier à ce que la décision du président de la République soit mise en œuvre dans les plus brefs délais. Ils ont tenu parole », s’est-il réjoui.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Jeune Indépendant