Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La BDL active dans le financement des micro-entreprises en Algérie

La BDL active dans le financement des micro-entreprises en Algérie

samedi 26 juin 2010, par Rédaction

La Banque de développement local (BDL) a accordé plus de 46 milliards de dinars pour le financement de la micro-entreprise en Algérie

La BDL active dans le financement des micro-entreprises en Algérie. La Banque de développement local (BDL) a réuni, jeudi dernier, plusieurs promoteurs qui ont bénéficié des dispositifs d’aide à la création d’entreprises Ansej, Cnac et Angem et du financement de la banque. L’occasion, selon le Pdg de la BDL, Mohamed Arslane Bachetarzi, d’apprécier des « réussites entrepreneuriales. Mais aussi de démontrer l’implication croissante de la BDL dans le financement « privilégié » de la PME, des projets porteurs en Algérie. Voire, une « préoccupation très forte » et « vocation d’une banque de proximité », l’accompagnement de la microentreprise qui s’inscrit selon M. Bachetarzi dans le cadre du développement local. A fin mai 2010, la BDL a, au titre des trois dispositifs, traité 46 158 dossiers de création de micro-entreprises. Ainsi, la banque a accordé des crédits dits spécifiques pour 46,138 milliards de dinars, permettant la création de 85 664 emplois.

Selon les données communiquées, l’année 2009 a été marquée par des évolutions fortes, à la faveur des mesures d’encouragement, facilitation et bonification des taux d’intérêt débiteurs, décidées par les pouvoirs publics. En notant que la BDL a été indemnisée à hauteur de 3,2 milliards de dinars par les différents fonds de garantie, concernant les crédits non remboursés. Cela même si le taux d’impayés (14 % pour le micro-crédit) ne dépasse pas les 4 ou 5 % en règle générale selon le P-dg de la BDL. A relever, dans ce contexte, que l’Ansej (Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes) a financé 127 000 micro-entreprises en Algérie dont 1 500 sont devenues des PME, permettant la création de 357 000 emplois. Selon sa directrice générale, Mme Seddaoui Fatima, l’Ansej est en train d’affiner sa méthodologie de calcul, d’établir une cartographie des activités et de renforcer sa « proximité » avec les promoteurs notamment en matière de formation et assurance.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après Le Soir d’Algérie