Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > INTERNATIONAL > La France espère libérer les otages enlevés au Niger

La France espère libérer les otages enlevés au Niger

mardi 21 septembre 2010, par Rédaction

La France a envoyé plusieurs dizaines de soldats d’élite et des équipements militaires pour tenter de libérer cinq français enlevés au Niger.

La France espère libérer les otages enlevés au Niger. La France n’a toujours pas reçu de revendication ou de preuve que ses ressortissants enlevés le 16 septembre au Niger sont encore vivants. Les otages, dont cinq Français, seraient actuellement retenus dans le nord-est du Mali, dans une zone montagneuse du désert adossée à l’Algérie. Selon diverses sources, la France préparerait une opération militaire. Des forces françaises sont arrivées dimanche dernier au Niger. Ce pays a autorisé la France à utiliser son espace aérien. Une centaine de spécialistes français de l’antiterrorisme sont ainsi arrivés à Niamey à bord de plusieurs appareils de reconnaissance. Paris accélère les choses : taskforce de la DGSE mise en place, centres d’écoutes téléphoniques réorientés sur le Sahel, en plus du satellite Hélios pour surveiller les mouvements dans cette vaste région, avions d’observation Breguet Atlantic mobilisés à partir de N’djamena au Tchad, les services français sont sur les dents.

La guerre totale donc, mais sans illusions, car les Français feront face à des ravisseurs qui ont su utiliser les dernières rançons payées par les Espagnols - près de 8 millions d’euros, selon plusieurs sources - pour se procurer des véhicules tout neufs, des GPS et du matériel de vision nocturne. Nul doute que cette guerre qui a pris une nouvelle tournure sera féroce. La France compte, à partir d’une base opérationnelle à Niamey composée de 80 hommes, effectuer des missions aériennes de reconnaissance. Selon une radio française, plusieurs personnes auraient reçu des menaces de mort sur leurs téléphones portables dans les semaines précédant l’enlèvement. La multinationale Areva dit n’en avoir jamais été informée alors que l’enlèvement de cinq Français en zone sécurisée soulève de nombreuses questions.

Synthèse de Rayane, www.algerie-dz.com
D’après le Jeune Indépendant