Algerie-dz.com

L’Algérie moderne avec Algerie-dz.com

Accueil > ECONOMIE > La Mitidja, le garde manger de l’Algérie

La Mitidja, le garde manger de l’Algérie

mardi 29 juin 2010, par Rédaction

Le gouvernement se dit engagé à réhabiliter la plaine de la Mitidja qui est l’une des plus grandes régions agricoles de l’Algérie.

La Mitidja, le garde manger de l'Algérie. La réhabilitation de la plaine de la Mitidja au nord de l’Algérie est désormais la lance de guerre du ministère de l’Agriculture, pour arriver à l’autosuffisance alimentaire. Cette plaine qui s’étend sur une longueur de 100 kilomètres et de 2 à 18 kilomètres de largeur constituait et pourrait constituer le garde manger des 35 millions d’Algériens. Afin de redorer le blason de cette plaine qui était riche en cultures céréalières et maraîchères, le comité de coordination de la recherche agronomique et de l’appui technique s’est réuni pour la première fois ce dimanche, sous la présidence du ministre de l’Agriculture et de développement rural, Rachid Benaïssa. Les plans d’actions retenus par ce comité de coordination seront financés par le « programme de renforcement des capacités humaines et d’assistance technique » auquel l’Etat alloue 24 milliards de Dinars par an, a fait savoir le ministre Benaïssa.

Pour rappel, ce comité qui a été installé en septembre 2009, a pour objectif d’apporter une assistance technique aux agriculteurs et éleveurs par les différents instituts spécialisés que compte le secteur, a expliqué le coordinateur du comité Foued Chehat, qui assure également les fonctions de Directeur de l’Institut national de la recherche agronomique d’Algérie (INRAA). Dans son organigramme et son management, l’INRAA a été créé sur le modèle de l’institut brésilien spécialisé dans la recherche agricole et la vulgarisation « Embrapa », a-t-il ajouté. Pour rappel, au cours de la campagne 2009-2010, le comité de coordination a organisé quatre ateliers thématiques, l’un sur la réhabilitation de la Mitidja et les trois autres sur les filières oléicole, lait et pomme de terre, a-t-il poursuivi. Concernant la réhabilitation de la Mitidja au nord de l’Algérie, il a été retenu un plan d’action visant l’amélioration de la production et de la productivité plus particulièrement dans l’agrumiculture, et l’arboriculture fruitière, les cultures maraîchères, la tomate industrielle et l’élevage du bovin laitier.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com
D’après le Financier